Guerre de Bosnie : la fin du rêve yougoslave

  • Des marsouins du 2e RIMa pénètrent dans un hangar dévasté de l'aéroport de Sarajevo.
    • Des marsouins du 2e RIMa pénètrent dans un hangar dévasté de l'aéroport de Sarajevo.
    • Date de fin : 1992-07-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 92 162 05
    • Accéder à la notice
    Des marsouins du 2e RIMa pénètrent dans un hangar dévasté de l'aéroport de Sarajevo.
  • Un nuage de fumée s'élève derrière les immeubles dévastés par les tirs d'artillerie dans Sarajevo.
    • Un nuage de fumée s'élève derrière les immeubles dévastés par les tirs d'artillerie dans Sarajevo.
    • Date de fin : 1992-07-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 92 162 187
    • Accéder à la notice
    Un nuage de fumée s'élève derrière les immeubles dévastés par les tirs d'artillerie dans Sarajevo.
  • Casques bleus français en observation dans un abri fortifié aménagé près du PTT Building de Sarajevo.
    • Casques bleus français en observation dans un abri fortifié aménagé près du PTT Building de Sarajevo.
    • Date de fin : 1992-07-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 92 162 206
    • Accéder à la notice
    Casques bleus français en observation dans un abri fortifié aménagé près du PTT Building de Sarajevo.
  • Les militaires canadiens assurent la protection d'un convoi humanitaire dans le secteur de Dobrinja.
    • Les militaires canadiens assurent la protection d'un convoi humanitaire dans le secteur de Dobrinja.
    • Date de fin : 1992-07-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 92 162 601
    • Accéder à la notice
    Les militaires canadiens assurent la protection d'un convoi humanitaire dans le secteur de Dobrinja.
  • Casques bleus français dans leurs pièces aménagées prêts en cas de désengagement rapide.
    • Casques bleus français dans leurs pièces aménagées prêts en cas de désengagement rapide.
    • Date de fin : 1993-01-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Savriacouty Claude
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 93 004 362
    • Accéder à la notice
    Casques bleus français dans leurs pièces aménagées prêts en cas de désengagement rapide.
  • Un VAB blanc ONU patrouille devant la présidence bosniaque de Sarajevo.
    • Un VAB blanc ONU patrouille devant la présidence bosniaque de Sarajevo.
    • Date de fin : 1994-04-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 94 039 08
    • Accéder à la notice
    Un VAB blanc ONU patrouille devant la présidence bosniaque de Sarajevo.
  • Portrait d'un sergent, tireur d'élite en position armé d'un fusil FR-F2.
    • Portrait d'un sergent, tireur d'élite en position armé d'un fusil FR-F2.
    • Date de fin : 1994-04-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 94 039 328
    • Accéder à la notice
    Portrait d'un sergent, tireur d'élite en position armé d'un fusil FR-F2.
  • Deux vieilles femmes serbes viennent au devant de l'équipage des Hélicoptère Puma SA-330.
    • Deux vieilles femmes serbes viennent au devant de l'équipage des Hélicoptère Puma SA-330.
    • Date de fin : 1994-04-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 94 039 87
    • Accéder à la notice
    Deux vieilles femmes serbes viennent au devant de l'équipage des Hélicoptère Puma SA-330.
  • Vue sur le quartier de Dobrinja où eurent lieu les jeux olympiques d'hiver de Sarajevo de 1984.
    • Vue sur le quartier de Dobrinja où eurent lieu les jeux olympiques d'hiver de Sarajevo de 1984.
    • Date de fin : 1994-04-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 94 039 90
    • Accéder à la notice
    Vue sur le quartier de Dobrinja où eurent lieu les jeux olympiques d'hiver de Sarajevo de 1984.
  • Des passants se promènent dans une ruelle de Sarajevo.
    • Des passants se promènent dans une ruelle de Sarajevo.
    • Date de fin : 1994-04-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 94 039 402
    • Accéder à la notice
    Des passants se promènent dans une ruelle de Sarajevo.
  • Des moineaux picorent des miettes de pain dans une ruelle de Sarajevo.
    • Des moineaux picorent des miettes de pain dans une ruelle de Sarajevo.
    • Date de fin : 1994-04-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 94 039 407
    • Accéder à la notice
    Des moineaux picorent des miettes de pain dans une ruelle de Sarajevo.
  • Un panneau d'avertissement "Attention snipers" dans une rue de Sarajevo.
    • Un panneau d'avertissement "Attention snipers" dans une rue de Sarajevo.
    • Date de fin : 1994-04-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 94 039 429
    • Accéder à la notice
    Un panneau d'avertissement "Attention snipers" dans une rue de Sarajevo.
  • Cérémonie aux couleurs au camp de Pleso à Zagreb en présence du général Schwerdorffer, commandant des éléments français (COMELEF) et responsable de la zone de Zagreb et du colonel Badie, chef d'état-major.
    • Cérémonie aux couleurs au camp de Pleso à Zagreb en présence du général Schwerdorffer, commandant des éléments français (COMELEF) et responsable de la zone de Zagreb et du colonel Badie, chef d'état-major.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 03
    • Accéder à la notice
    Cérémonie aux couleurs au camp de Pleso à Zagreb en présence du général Schwerdorffer, commandant des éléments français (COMELEF) et responsable de la zone de Zagreb et du colonel Badie, chef d'état-major.
  • Cérémonie militaire et levée des corps des neuf casques bleus français tués le 14 mars 1995 dans un accident de la route.
    • Cérémonie militaire et levée des corps des neuf casques bleus français tués le 14 mars 1995 dans un accident de la route.
    • Date de fin : 1995-03-14
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 103
    • Accéder à la notice
    Cérémonie militaire et levée des corps des neuf casques bleus français tués le 14 mars 1995 dans un accident de la route.
  • Cérémonie militaire et levée des corps des neuf casques bleus français tués le 14 mars 1995 dans un accident de la route.
    • Cérémonie militaire et levée des corps des neuf casques bleus français tués le 14 mars 1995 dans un accident de la route.
    • Date de fin : 1995-03-14
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 105
    • Accéder à la notice
    Cérémonie militaire et levée des corps des neuf casques bleus français tués le 14 mars 1995 dans un accident de la route.
  • Patrouille de surveillance de légionnaires du 1er REC autour du poste d'Osijek.
    • Patrouille de surveillance de légionnaires du 1er REC autour du poste d'Osijek.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 172
    • Accéder à la notice
    Patrouille de surveillance de légionnaires du 1er REC autour du poste d'Osijek.
  • Cérémonie aux couleurs au BAT 5.
    • Cérémonie aux couleurs au BAT 5.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 187
    • Accéder à la notice
    Cérémonie aux couleurs au BAT 5.
  • Le poste de Krupac 1 (BAT 5- tenu par le 5e bataillon d'infanterie de montagne).
    • Le poste de Krupac 1 (BAT 5- tenu par le 5e bataillon d'infanterie de montagne).
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 239
    • Accéder à la notice
    Le poste de Krupac 1 (BAT 5- tenu par le 5e bataillon d'infanterie de montagne).
  • Vue d'un petit poste d'observation près de Sarajevo dans la montagne.
    • Vue d'un petit poste d'observation près de Sarajevo dans la montagne.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 317
    • Accéder à la notice
    Vue d'un petit poste d'observation près de Sarajevo dans la montagne.
  • Un soldat français de la FORPRONU observe les alentours de Sarajevo près d'un petit poste de montagne.
    • Un soldat français de la FORPRONU observe les alentours de Sarajevo près d'un petit poste de montagne.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 322
    • Accéder à la notice
    Un soldat français de la FORPRONU observe les alentours de Sarajevo près d'un petit poste de montagne.
  • Une sentinelle française pose devant le drapeau de l'ONU et le drapeau français.
    • Une sentinelle française pose devant le drapeau de l'ONU et le drapeau français.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 334
    • Accéder à la notice
    Une sentinelle française pose devant le drapeau de l'ONU et le drapeau français.
  • Retour de patrouille de la chenillette Hägglunds BV-206 D6 au poste d'Umoljani dans la montagne, tenu par le 27e BCA.
    • Retour de patrouille de la chenillette Hägglunds BV-206 D6 au poste d'Umoljani dans la montagne, tenu par le 27e BCA.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) : Bosnie-Herzégovine
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 358
    • Accéder à la notice
    Retour de patrouille de la chenillette Hägglunds BV-206 D6 au poste d'Umoljani dans la montagne, tenu par le 27e BCA.
  • Une patrouille du 27e BCA progresse à ski.
    • Une patrouille du 27e BCA progresse à ski.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 393
    • Accéder à la notice
    Une patrouille du 27e BCA progresse à ski.
  • Une patrouille du 27e BCA progresse à ski.
    • Une patrouille du 27e BCA progresse à ski.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 396
    • Accéder à la notice
    Une patrouille du 27e BCA progresse à ski.
  • Une patrouille d'observation du 27e BCA au poste de Bjelasnica, ancienne station météo détruite.
    • Une patrouille d'observation du 27e BCA au poste de Bjelasnica, ancienne station météo détruite.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 428
    • Accéder à la notice
    Une patrouille d'observation du 27e BCA au poste de Bjelasnica, ancienne station météo détruite.
  • Building de Sarajevo proche de Sniper Avenue ravagé par les tirs de mortiers.
    • Building de Sarajevo proche de Sniper Avenue ravagé par les tirs de mortiers.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 483
    • Accéder à la notice
    Building de Sarajevo proche de Sniper Avenue ravagé par les tirs de mortiers.
  • Building de Sarajevo proche de Sniper Avenue ravagé par les tirs de mortiers.
    • Building de Sarajevo proche de Sniper Avenue ravagé par les tirs de mortiers.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Charre Didier
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 486
    • Accéder à la notice
    Building de Sarajevo proche de Sniper Avenue ravagé par les tirs de mortiers.
  • Mise en place d'une cellule TACP (Tactical Air Control Party) sur l'aéroport de Sarajevo.
    • Mise en place d'une cellule TACP (Tactical Air Control Party) sur l'aéroport de Sarajevo.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 660
    • Accéder à la notice
    Mise en place d'une cellule TACP (Tactical Air Control Party) sur l'aéroport de Sarajevo.
  • Les hommes du 21e RIMa (BAT 4) occupent le poste d'observation Sirra 4 près du cimetière juif sur les hauteurs de Sarajevo.
    • Les hommes du 21e RIMa (BAT 4) occupent le poste d'observation Sirra 4 près du cimetière juif sur les hauteurs de Sarajevo.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 792
    • Accéder à la notice
    Les hommes du 21e RIMa (BAT 4) occupent le poste d'observation Sirra 4 près du cimetière juif sur les hauteurs de Sarajevo.
  • Vue de Sarajevo depuis le poste d'observation Sirra 4.
    • Vue de Sarajevo depuis le poste d'observation Sirra 4.
    • Date de fin : 1995-03-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Viola Dominique
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07 95 054 806
    • Accéder à la notice
    Vue de Sarajevo depuis le poste d'observation Sirra 4.
  • Un casque bleu français assure la protection des piétons de Sarajevo lors de leur passage sur les ponts de la ville.
    • Un casque bleu français assure la protection des piétons de Sarajevo lors de leur passage sur les ponts de la ville.
    • Date de fin : 1995-12-13
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Begon Vincent
    • Origine : ECPA
    • Référence : 01 95 239 01 07
    • Accéder à la notice
    Un casque bleu français assure la protection des piétons de Sarajevo lors de leur passage sur les ponts de la ville.
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Un casque bleu français assure la protection des piétons de Sarajevo lors de leur passage sur les ponts de la ville.
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Un nuage de fumée s'élève derrière les immeubles dévastés par les tirs d'artillerie dans Sarajevo.

Le démantèlement de la Yougoslavie au début des années 1990 plonge les Balkans dans une guerre sanglante. Véritable mosaïque ethnique où cohabitent des communautés serbes, croates et bosniaques, la Bosnie-Herzégovine devient l’épicentre d’un conflit au cours duquel les populations civiles sont lourdement éprouvées, entraînant l’intervention des Nations Unies.


La Yougoslavie, une mosaïque ethnique au bord de l’éclatement


Des passants se promènent dans une ruelle de Sarajevo.
  • Des passants se promènent dans une ruelle de Sarajevo.
  • Date de fin : 1994-04-30
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Viola Dominique
  • Origine : ECPA
  • Référence : 07 94 039 402
  • Accéder à la notice

De l’Empire ottoman à la Yougoslavie, en passant par l’Empire austro-hongrois, la Bosnie-Herzégovine n’a cessé d’être accaparée par ses voisins durant son histoire moderne. À la chute de l’empire des Habsbourg, conséquence de la Première Guerre mondiale, la Bosnie-Herzégovine est intégrée au royaume des Serbes, Croates et Slovènes, créé le 1er décembre 1918. Le nouvel État panslave se compose de six entités : les royaumes de Serbie et du Monténégro, la Croatie, la Slovénie, la Voïvodine et la Bosnie-Herzégovine. En 1929, le royaume prend le nom de Yougoslavie, qui signifie « pays des Slaves du Sud ».


Malgré des tensions parfois vives – le roi Alexandre 1er est assassiné en 1934 par des indépendantistes croates –, le royaume parvient à maintenir son unité, misant notamment sur un héritage culturel commun parfois fantasmé. L’équilibre est subitement rompu en 1941 lorsque Hitler envahit le pays. Tandis que des sécessionnistes croates fondent un État indépendant proche des nazis allemands et des fascistes italiens, la résistance s’organise, particulièrement chez les Tchetniks, militants serbes qui souhaitent instaurer une Grande Serbie, ainsi que chez les partisans communistes menés par Tito. À l’issue de la guerre, ce dernier prend le pouvoir, qu’il gardera jusqu’à sa mort en 1980, et proclame la République fédérative socialiste de Yougoslavie le 29 novembre 1945.


Étouffées mais pas éteintes par les trente-cinq années passées par Tito au pouvoir, les revendications communautaires resurgissent dans les années 1980, dans une société marquée par l’instabilité économique et la montée des nationalismes. L’onde de choc provoquée par la chute du mur de Berlin en novembre 1989 vient déstabiliser encore davantage une Yougoslavie déjà très fragilisée par les velléités sécessionnistes de différentes communautés, notamment croate et serbe. L’inévitable divorce surgit le 25 juin 1991, date à laquelle la Slovénie et la Croatie déclarent leur indépendance vis-à-vis de la Yougoslavie, qui répond militairement.


Béret bleu avec insigne ONU et béret Terre avec insigne Troupe de Marine mis en scène sur fond de journal évoquant l'intervention de la FORPRONU en ex-Yougoslavie.
  • Béret bleu avec insigne ONU et béret Terre avec insigne Troupe de Marine mis en scène sur fond de journal évoquant l'intervention de la FORPRONU en ex-Yougoslavie.
  • Date de fin : 1992-03-12
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Charre Didier
  • Origine : ECPA
  • Référence : 07 92 068 01 01
  • Accéder à la notice

Si la guerre ne dure que quelques jours en Slovénie (« guerre des dix jours »), la Croatie, pays multiethnique, s’enlise dans un long conflit qui prend parfois des allures de guerre civile. Soutenus par le président de la République de Serbie Slobodan Milošević, , partisan d’une Serbie forte et unie, les Serbes de Croatie refusent de quitter la fédération et prennent les armes. Le conflit est pour l’instant circonscrit au seul territoire croate, mais la communauté internationale s’inquiète : la guerre va-t-elle gagner le reste de la Yougoslavie ?


La FORPRONU, pare-feu international dans la poudrière des Balkans

Un VAB blanc ONU patrouille devant la présidence bosniaque de Sarajevo.
  • Un VAB blanc ONU patrouille devant la présidence bosniaque de Sarajevo.
  • Date de fin : 1994-04-30
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Viola Dominique
  • Origine : ECPA
  • Référence : 07 94 039 08
  • Accéder à la notice

Voyant la situation yougoslave se dégrader, la communauté internationale décide d’agir avant que la poudrière des Balkans ne s’embrase entièrement. Le 21 février 1992, soit quelques jours avant la tenue en Bosnie d’un référendum sur l’autonomie du pays, le Conseil de sécurité des Nations Unies vote la résolution 743 instituant la Force de protection des Nations Unies (FORPRONU). Celle-ci est chargée d’assurer le maintien de la paix en Croatie en attendant qu’une issue soit trouvée à la crise yougoslave.


La Bosnie-Herzégovine emboîte le pas à ses voisins slovène et croate en proclamant à son tour son autodétermination en octobre 1991. Celle-ci est approuvée par la population à 99,7% lors d’un référendum organisé le 29 février 1992. Mais derrière ce plébiscite au résultat a priori indiscutable se cache une réalité bien plus complexe puisque les Serbes de Bosnie, qui représentent près d’un tiers de la population, ont décidé de boycotter le scrutin. Qu’ils soient partisans d’une « Grande Serbie » ou tout simplement inquiets pour leur avenir, les Serbes bosniaques, tout comme les Serbes de Croatie, ne veulent pas quitter la fédération yougoslave. L'indépendance de la Bosnie est officiellement proclamée le 6 avril 1992. Pour la Yougoslavie et les Serbes de Bosnie, la guerre est déclarée.


Une patrouille du 27e BCA progresse à ski.
  • Une patrouille du 27e BCA progresse à ski.
  • Date de fin : 1995-03-30
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Charre Didier
  • Origine : ECPA
  • Référence : 07 95 054 396
  • Accéder à la notice

L’armée yougoslave et les forces serbes interviennent immédiatement pour mater la rébellion et reprendre le contrôle du pays. Face à l’escalade, le mandat de la FORPRONU, initialement restreint à la Croatie, est élargi à la Bosnie à partir de juin 1992. Les Casques bleus français sont aussitôt déployés à Sarajevo, assiégée et bombardée par les forces armées serbes, avec pour missions principales d’assurer la sécurité de l’aéroport et de garantir la circulation des convois d’aide humanitaire qui sont nombreux à arriver par le mont Igman, à l’ouest du pays.


Un déluge de violence inédit en Europe depuis 1945

Portrait d'un sergent, tireur d'élite en position armé d'un fusil FR-F2.
  • Portrait d'un sergent, tireur d'élite en position armé d'un fusil FR-F2.
  • Date de fin : 1994-04-30
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Viola Dominique
  • Origine : ECPA
  • Référence : 07 94 039 328
  • Accéder à la notice

Les Casques bleus envoyés en Bosnie sont confrontés à un déluge de violence sans précédent sur le continent européen depuis la Seconde Guerre mondiale. Bombardements, viols, massacres, « nettoyages ethniques »… L’horreur que vivent les populations civiles fait régulièrement la « une » des journaux occidentaux. Traverser la rue devient un acte de bravoure, voire de témérité. C’est le cas notamment dans la principale artère de Sarajevo, renommée depuis « Sniper Avenue », investie par les tireurs isolés qui, postés sur le toit des immeubles, prennent pour cible tous ceux qui passent par là. Selon les estimations, plus d’un millier de personnes auraient été blessées ou tuées par les snipers de Sarajevo.


Régulièrement pris pour cible par les forces armées belligérantes et les milices engagées dans le conflit, les soldats de l’ONU doivent toujours être sur leurs gardes. Certains soldats locaux ne reculent devant rien pour parvenir à leurs fins, versant tantôt dans l’horreur, tantôt dans le grotesque. Déguisés en Casques bleus, des soldats serbes parviennent à s’emparer d’un poste basé sur le pont de Vrbanja à Sarajevo dans la nuit du 27 mai 1995 et capturent onze soldats français. Leurs frères d’armes paient un lourd tribut pour reprendre le pont et les libérer, deux hommes trouvant la mort pendant l’opération et dix-sept autres étant blessés.


Building de Sarajevo proche de Sniper Avenue ravagé par les tirs de mortiers.
  • Building de Sarajevo proche de Sniper Avenue ravagé par les tirs de mortiers.
  • Date de fin : 1995-03-30
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Charre Didier
  • Origine : ECPA
  • Référence : 07 95 054 486
  • Accéder à la notice

Engagés dans une mission de maintien de la paix, les Casques bleus sont constamment confrontés à leur impuissance, limités dans leur action tant par leur manque d’effectif que par leurs prérogatives légales définies par l’ONU. Pour renforcer la protection des populations civiles, le Conseil de sécurité des Nations Unies décide en mai 1993 la création de six zones de sécurité à Sarajevo et dans cinq villes de Bosnie. Mais la mise en place de ces zones n’empêche pas les drames de se produire, comme à Srebrenica, où plusieurs milliers de civils bosniaques musulmans sont massacrés en juillet 1995 devant des Casques bleus impuissants. Mettant en application les menaces qui accompagnaient son second ultimatum, l’OTAN procède à des frappes aériennes en mai 1995. En guise de représailles, les Serbes bombardent les zones de sécurité définies par l’ONU et prennent en otage des Casques bleus dont ils se servent comme boucliers humains.



Le retour de la paix… mais pour combien de temps ?

Le propriétaire bosniaque des lieux où sont installés les soldats du 21e RIMa offre le café à ces derniers.
  • Le propriétaire bosniaque des lieux où sont installés les soldats du 21e RIMa offre le café à ces derniers.
  • Date de fin : 1995-03-30
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Viola Dominique
  • Origine : ECPA
  • Référence : 07 95 054 831
  • Accéder à la notice
Le propriétaire qui a visité Paris dans sa jeunesse essaie de discuter avec un major autour d'un café.

Affaiblies par les bombardements que fait pleuvoir l’OTAN du 30 août au 20 septembre 1995 au cours de l'opération Deliberate Force, les autorités bosno-serbes acceptent d’éloigner leurs armes lourdes de Sarajevo. L’heure des négociations a sonné. Elles débutent le 1er novembre à Dayton dans l’Ohio en présence des présidents serbe, croate et bosniaque, et débouchent le 21 novembre 1995 sur les conditions d’un accord de cessez-le-feu. Les « accords de paix de Dayton » sont officiellement signés à Paris quelques semaines plus tard, le 14 décembre 1995, par Slobodan Milošević (Serbie), Franjo Tuđman (Croatie) et Alija Izetbegović (Bosnie).


Les accords prévoient la partition du territoire bosnien en deux entités quasi égales du point de vue territorial : la Fédération de Bosnie-Herzégovine, également appelée Fédération croato-musulmane en raison du nombre important de Croates et de Bosniaques (majoritairement musulmans) qui y vivent, et la République serbe de Bosnie (Republika Srpska). Le traité prévoit également l’instauration d’un système de gouvernance tripartite au sein duquel sont représentées les trois communautés du territoire (Serbes, Croates et Bosniaques).


Pour s’assurer que les accords de Dayton seront bien appliqués, le conseil de mise en œuvre nomme un haut représentant de la communauté internationale qui a la possibilité d’imposer des lois et de congédier certains élus locaux. La mission de la FORPRONU, à laquelle participèrent jusqu’à près de 40 000 hommes, touche à sa fin. Une nouvelle force de paix multinationale est déployée pour prendre son relais, l’Implementation Force (IFOR), qui sera à son tour remplacée par la Force de stabilisation (SFOR) à la fin de l’année 1996.


Un casque bleu français assure la protection des piétons de Sarajevo lors de leur passage sur les ponts de la ville.
  • Un casque bleu français assure la protection des piétons de Sarajevo lors de leur passage sur les ponts de la ville.
  • Date de fin : 1995-12-13
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Begon Vincent
  • Origine : ECPA
  • Référence : 01 95 239 01 07
  • Accéder à la notice
Un casque bleu français assure la protection des piétons de Sarajevo lors de leur passage sur les ponts de la ville le 13 décembre 1995.Note : le 27 mai 1995...

Malgré l’application des accords de Dayton et le maintien de forces opérationnelles sur place, la situation reste sous tension dans l’ex-Yougoslavie. L’aube du vingt-et-unième siècle est marquée par de nouveaux affrontements et conflits, parmi lesquels la guerre du Kosovo (1998-1999), le conflit de la vallée de Preševo (1999-2001) et l’insurrection albanaise en Macédoine (2001). La disparition de la République fédérale de Yougoslavie en 2003 fait quant à elle place à une éphémère Communauté d'États de Serbie-et-Monténégro, qui éclate en 2006 lors de l'indépendance du Monténégro. Près de trente ans après la fin de la guerre de Bosnie, l’équilibre de la région est toujours menacé par les revendications des indépendantistes, au premier rang desquels le président serbe Milorad Dodik, qui menaçait fin 2021 de reconstituer l’armée des Serbes de Bosnie et de faire sécession.


Pour aller plus loin

Pour en savoir plus sur la guerre de Bosnie, découvrez dans notre boutique :


<< FOCUS