Libération de Strasbourg :
Leclerc accomplit le serment de Koufra


23 novembre 1944 : appuyée par les armées américaines et britanniques, la 2e division blindée (2e DB) libère Strasbourg, annexée depuis 1940 par l’Allemagne nazie. Retour sur une victoire hautement symbolique qui marqua l’accomplissement du serment de Koufra, prêté trois ans plus tôt par le général Leclerc.


Les Alliés aux portes de l’Alsace

Quelques mois après le débarquement des troupes alliées en Normandie (6 juin 1944) et en Provence (15 août 1944), l’étau se resserre autour de l’occupant nazi. Une grande partie du territoire nationale a déjà été libérée lorsque les soldats français, américains et britanniques atteignent le Nord-Est de la France au tout début de l’automne 1944. Leur objectif : refouler l’occupant allemand et libérer l’Alsace et la Moselle, annexées après l’armistice du 22 juin 1940, vingt-deux ans après avoir été réintégrées au territoire français à l’issue de la Grande Guerre.


Foule rassemblée devant la cathédrale de Metz célébrant la libération de la ville.
  • Foule rassemblée devant la cathédrale de Metz célébrant la libération de la ville.
  • Date de fin : 1944-11-22
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Belin Jacques, Gabriel, Gaston, Alfred
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE 353-8523bis
  • Accéder à la notice
Une foule importante, massée devant la cathédrale de Metz, célèbre la libération de la ville lorraine, occupée par les unités allemandes du général Kittel et...

L’offensive est lancée le 13 novembre 1944. Les troupes alliées doivent franchir deux lignes de résistance allemandes construites dans les Vosges : la Vor-Vogesenstellung (ligne fortifiée pré-vosgienne) et la Vogesenstellung (ligne fortifiée des Vosges). Les troupes progressent rapidement : elles entrent dans Belfort le 20 novembre, dans Mulhouse le 21 novembre et dans Metz le 22 novembre.


Chaque village, chaque ville libérée rapproche un peu plus les troupes de leur but : libérer Strasbourg. Mais les Allemands n’ont pas l’intention de laisser tomber la capitale alsacienne aux mains des Alliés si facilement. De nombreux civils ont été contraints de participer à des travaux défensifs entamés dès le mois de septembre pour assurer la protection de la ville. Les adolescents âgés de quatorze à seize ans sont même réquisitionnés pour creuser des tranchées et des abris tandis que sont modernisés certains forts entourant la ville.


  • Une colonne de chars Sherman M4 de la 2e DB progresse vers Strasbourg.
    • Une colonne de chars Sherman M4 de la 2e DB progresse vers Strasbourg.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8014
    • Accéder à la notice
    Une colonne de chars Sherman M4 de la 2e DB progresse vers Strasbourg.
  • Les convois de la 2e DB (division blindée) passent dans Strasbourg le 23 novembre 1944 : ici, des half-tracks du RMT, acclamés à leur passage par la population libérée.
    • Les convois de la 2e DB (division blindée) passent dans Strasbourg le 23 novembre 1944 : ici, des half-tracks du RMT, acclamés à leur passage par la population libérée.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8018
    • Accéder à la notice
    Les convois de la 2e DB (division blindée) passent dans Strasbourg le 23 novembre 1944 : ici, des half-tracks du RMT, acclamés à leur passage par la population libérée.
  • Char Sherman du 501e RCC (régiment de chars de combat) du GTV de la 2e DB (division blindée) embourbé.
    • Char Sherman du 501e RCC (régiment de chars de combat) du GTV de la 2e DB (division blindée) embourbé.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8020
    • Accéder à la notice
    Char Sherman du 501e RCC (régiment de chars de combat) du GTV de la 2e DB (division blindée) embourbé.
  • A Neudorf, avenue Jean Jaurès, les habitants du quartier du Port du Rhin (des ouvriers, polonais ou ukrainiens, requis par les autorités occupantes), se replient vers le centre de Strasbourg.
    • A Neudorf, avenue Jean Jaurès, les habitants du quartier du Port du Rhin (des ouvriers, polonais ou ukrainiens, requis par les autorités occupantes), se replient vers le centre de Strasbourg.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8027
    • Accéder à la notice
    A Neudorf, avenue Jean Jaurès, les habitants du quartier du Port du Rhin (des ouvriers, polonais ou ukrainiens, requis par les autorités occupantes), se replient vers le centre de Strasbourg.
  • A Neudorf, avenue Jean Jaurès, les habitants du quartier du Port du Rhin (des ouvriers, polonais ou ukrainiens, requis par les autorités occupantes), se replient vers le centre de Strasbourg.
    • A Neudorf, avenue Jean Jaurès, les habitants du quartier du Port du Rhin (des ouvriers, polonais ou ukrainiens, requis par les autorités occupantes), se replient vers le centre de Strasbourg.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8028
    • Accéder à la notice
    A Neudorf, avenue Jean Jaurès, les habitants du quartier du Port du Rhin (des ouvriers, polonais ou ukrainiens, requis par les autorités occupantes), se replient vers le centre de Strasbourg.
  • Victimes gisant à Strasbourg au moment des combats de libération de la ville par la 2e DB.
    • Victimes gisant à Strasbourg au moment des combats de libération de la ville par la 2e DB.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8033
    • Accéder à la notice
    Victimes gisant à Strasbourg au moment des combats de libération de la ville par la 2e DB.
  • Soldat, probablement du 12e RC, près de son char Sherman lors de la libération de Strasbourg le 23 novembre 1944.
    • Soldat, probablement du 12e RC, près de son char Sherman lors de la libération de Strasbourg le 23 novembre 1944.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8036
    • Accéder à la notice
    Soldat, probablement du 12e RC, près de son char Sherman lors de la libération de Strasbourg le 23 novembre 1944.
  • Prisonniers français, ukrainiens ou polonais requis par les autorités occupantes, libérés lors de la libération de Strasbourg par la 2e DB (division blindée).
    • Prisonniers français, ukrainiens ou polonais requis par les autorités occupantes, libérés lors de la libération de Strasbourg par la 2e DB (division blindée).
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8041
    • Accéder à la notice
    Prisonniers français, ukrainiens ou polonais requis par les autorités occupantes, libérés lors de la libération de Strasbourg par la 2e DB (division blindée).
  • Engins brûlant dans Strasbourg le 23 novembre, dont un Dodge ambulance.
    • Engins brûlant dans Strasbourg le 23 novembre, dont un Dodge ambulance.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8042
    • Accéder à la notice
    Engins brûlant dans Strasbourg le 23 novembre, dont un Dodge ambulance.
  • Lors de la libération de Strasbourg, des soldats de la 2e DB (division blindée) érigent un barrage antichars dans la rue du Port du Petit-Rhin.
    • Lors de la libération de Strasbourg, des soldats de la 2e DB (division blindée) érigent un barrage antichars dans la rue du Port du Petit-Rhin.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8048
    • Accéder à la notice
    Lors de la libération de Strasbourg, des soldats de la 2e DB (division blindée) érigent un barrage antichars dans la rue du Port du Petit-Rhin.
  • Un half-track abandonné sur le bord de route.
    • Un half-track abandonné sur le bord de route.
    • Date de fin : 1944-11-26
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8052
    • Accéder à la notice
    Un half-track abandonné sur le bord de route.
  • La 2e DB (division blindée) dans Strasbourg le 23 novembre 1944.
    • La 2e DB (division blindée) dans Strasbourg le 23 novembre 1944.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) : Strasbourg
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8064
    • Accéder à la notice
    La 2e DB (division blindée) dans Strasbourg le 23 novembre 1944.
  • Eléments du GTV, le groupement tactique du colonel de Guillebon, abordant Strasbourg par le faubourg de Cronenbourg envahi par les eaux de l'Ill en crue et passant sous un pont ferroviaire.
    • Eléments du GTV, le groupement tactique du colonel de Guillebon, abordant Strasbourg par le faubourg de Cronenbourg envahi par les eaux de l'Ill en crue et passant sous un pont ferroviaire.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) : Strasbourg
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8070
    • Accéder à la notice
    Eléments du GTV, le groupement tactique du colonel de Guillebon, abordant Strasbourg par le faubourg de Cronenbourg envahi par les eaux de l'Ill en crue et passant sous un pont ferroviaire.
  • Pose d'un pont Brockway sur l'Andlau, à l'ouest d'Hindisheim, par des éléments du 13e bataillon du Génie.
    • Pose d'un pont Brockway sur l'Andlau, à l'ouest d'Hindisheim, par des éléments du 13e bataillon du Génie.
    • Date de fin : 1944-11-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8096
    • Accéder à la notice
    Pose d'un pont Brockway sur l'Andlau, à l'ouest d'Hindisheim, par des éléments du 13e bataillon du Génie.
  • Les troupes de la 2e DB (division blindée) traversent les rues de Saverne (Bas-Rhin).
    • Les troupes de la 2e DB (division blindée) traversent les rues de Saverne (Bas-Rhin).
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8136
    • Accéder à la notice
    Les troupes de la 2e DB (division blindée) traversent les rues de Saverne (Bas-Rhin).
  • Des habitants de Strasbourg fuient pour se replier vers le centre ville durant les combats de reprise de la ville par la 2e DB.
    • Des habitants de Strasbourg fuient pour se replier vers le centre ville durant les combats de reprise de la ville par la 2e DB.
    • Date de fin : 1944-11-27
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Belin Jacques, Gabriel, Gaston, Alfred
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 354-8521
    • Accéder à la notice
    Des habitants de Strasbourg fuient pour se replier vers le centre ville durant les combats de reprise de la ville par la 2e DB.
  • Le char Sherman "Paris" du 64e RA (régiment d'artillerie) qui fait partie du Groupement tactique Rémy, entre dans Strasbourg (Bas-Rhin).
    • Le char Sherman "Paris" du 64e RA (régiment d'artillerie) qui fait partie du Groupement tactique Rémy, entre dans Strasbourg (Bas-Rhin).
    • Date de fin : 1944-11-27
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Belin Jacques, Gabriel, Gaston, Alfred
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 354-8524
    • Accéder à la notice
    Le char Sherman "Paris" du 64e RA (régiment d'artillerie) qui fait partie du Groupement tactique Rémy, entre dans Strasbourg (Bas-Rhin).
  • Un char léger de la 2e DB revenant du quartier de Neudorf et se dirigeant vers le centre ville de Strasbourg.
    • Un char léger de la 2e DB revenant du quartier de Neudorf et se dirigeant vers le centre ville de Strasbourg.
    • Date de fin : 1944-11-27
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Belin Jacques, Gabriel, Gaston, Alfred
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 354-8527
    • Accéder à la notice
    Un char léger de la 2e DB revenant du quartier de Neudorf et se dirigeant vers le centre ville de Strasbourg.
  • Poste de surveillance aux abords du pont Vauban, sur les accès du pont de kehl.
    • Poste de surveillance aux abords du pont Vauban, sur les accès du pont de kehl.
    • Date de fin : 1944-11-27
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Belin Jacques, Gabriel, Gaston, Alfred
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 354-8531
    • Accéder à la notice
    Poste de surveillance aux abords du pont Vauban, sur les accès du pont de kehl.
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Poste de surveillance aux abords du pont Vauban, sur les accès du pont de kehl.
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Les convois de la 2e DB (division blindée) passent dans Strasbourg le 23 novembre 1944 : ici, des half-tracks du RMT, acclamés à leur passage par la population libérée.

La 2e DB entre dans Strasbourg

Commandés par le général Leclerc, les soldats français pénètrent dans Strasbourg le 23 novembre 1944. Conscients du poids symbolique de l’opération, les Américains les laissent entrer en premiers dans la ville, comme ils l’avaient fait à Paris. Malgré l’ordre donné la veille aux réfugiés allemands et aux familles des collaborateurs de quitter Strasbourg, c’est une ville plutôt animée que découvre la 2e division blindée, où la circulation des voitures allemandes et du tramway se poursuit avec une forme d’insouciance surprenante.


Des habitants de Strasbourg fuient pour se replier vers le centre ville durant les combats de reprise de la ville par la 2e DB.
  • Des habitants de Strasbourg fuient pour se replier vers le centre ville durant les combats de reprise de la ville par la 2e DB.
  • Date de fin : 1944-11-27
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Belin Jacques, Gabriel, Gaston, Alfred
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE 354-8521
  • Accéder à la notice

« Tissu est dans Iode. » C’est avec ce message codé, diffusé à la radio aux troupes alliées, qu’est annoncée l’entrée de la 2e DB dans Strasbourg – « Tissu » désignant les chars du lieutenant-colonel Rouvillois et « Iode » la ville de Strasbourg. Les soldats découvrent une ville défigurée par les bombardements aériens menés quelques mois auparavant par les Américains. Particulièrement meurtriers, ceux du 11 août et du 25 septembre 1944 ont considérablement endommagé la ville, touchant même la cathédrale construite au Moyen-Âge.


Malgré la résistance des soldats allemands, dont 5 000 sont faits prisonniers, les quartiers de la ville tombent un à un aux mains des Alliés. De nombreux prisonniers français, ukrainiens et polonais requis par les autorités occupantes sont libérés par les forces alliées. Replié dans le fort Ney, le général allemand von Vatterodt adresse sa reddition le 25 novembre 1944, deux jours seulement après l’entrée des troupes alliées dans Strasbourg. Mais les troupes de Leclerc n’ont pas attendu que les Allemands se rendent pour crier victoire. Le 23 novembre en début d’après-midi est hissé sur la cathédrale de Strasbourg un drapeau français confectionné avec les moyens du bord par l’épouse d’un boucher, à partir d’un drap blanc partiellement teint en bleu et d’un bout de drapeau rouge… nazi.


  • Les Strasbourgeois lisent l'avis du général Leclerc.
    • Les Strasbourgeois lisent l'avis du général Leclerc.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8057
    • Accéder à la notice
    Les Strasbourgeois lisent l'avis du général Leclerc.
  • Place Kléber à Strasbourg, des enfants jouent avec une mitrailleuse allemande abandonnée.
    • Place Kléber à Strasbourg, des enfants jouent avec une mitrailleuse allemande abandonnée.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8060
    • Accéder à la notice
    Place Kléber à Strasbourg, des enfants jouent avec une mitrailleuse allemande abandonnée.
  • Une jeune Strasbourgeoise offre à boire à un tankiste du 501e RCC (régiment de chars de combat) dans la ville libérée.
    • Une jeune Strasbourgeoise offre à boire à un tankiste du 501e RCC (régiment de chars de combat) dans la ville libérée.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8062
    • Accéder à la notice
    Une jeune Strasbourgeoise offre à boire à un tankiste du 501e RCC (régiment de chars de combat) dans la ville libérée.
  • Dans la ville de Strasbourg (Bas-Rhin), libérée par la 2e DB (division blindée), civils et militaires assistent aux obsèques du commandant Rasson de la sécurité militaire.
    • Dans la ville de Strasbourg (Bas-Rhin), libérée par la 2e DB (division blindée), civils et militaires assistent aux obsèques du commandant Rasson de la sécurité militaire.
    • Date de fin : 1944-11-28
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8144
    • Accéder à la notice
    Dans la ville de Strasbourg (Bas-Rhin), libérée par la 2e DB (division blindée), civils et militaires assistent aux obsèques du commandant Rasson de la sécurité militaire.
  • Le général Leclcerc, commandant la 2e DB (division blindée) au cours de la libération de Strasbourg et des environs.
    • Le général Leclcerc, commandant la 2e DB (division blindée) au cours de la libération de Strasbourg et des environs.
    • Date de fin : 1944-11-28
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8146
    • Accéder à la notice
    Le général Leclcerc, commandant la 2e DB (division blindée) au cours de la libération de Strasbourg et des environs.
  • Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
    • Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
    • Date de fin : 1944-11-26
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8147
    • Accéder à la notice
    Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
  • Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
    • Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
    • Date de fin : 1944-11-26
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8150
    • Accéder à la notice
    Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
  • Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
    • Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
    • Date de fin : 1944-11-26
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8151
    • Accéder à la notice
    Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
  • Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
    • Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
    • Date de fin : 1944-11-26
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8152
    • Accéder à la notice
    Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
  • Les Strasbourgeois lisent l'avis du général Leclerc.
    • Les Strasbourgeois lisent l'avis du général Leclerc.
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8177
    • Accéder à la notice
    Les Strasbourgeois lisent l'avis du général Leclerc.
  • Place Kléber à Strasbourg, la population alsacienne en liesse assiste à la cérémonie célébrant la libération de la capitale de l'Alsace par la 2e DB (division blindée) et acclame les libérateurs.
    • Place Kléber à Strasbourg, la population alsacienne en liesse assiste à la cérémonie célébrant la libération de la capitale de l'Alsace par la 2e DB (division blindée) et acclame les libérateurs.
    • Date de fin : 1944-11-26
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8195
    • Accéder à la notice
    Place Kléber à Strasbourg, la population alsacienne en liesse assiste à la cérémonie célébrant la libération de la capitale de l'Alsace par la 2e DB (division blindée) et acclame les libérateurs.
  • Place Kléber à Strasbourg, lors d'une cérémonie célébrant la libération de la capitale de l'Alsace par la 2e DB (division blindée), le général Leclerc, commandant la 2e DB, suivi du colonel Rouvillois, commandant le 12e régiment de cuirassiers, passe en revue les chars du 4e escadron du 12e RCA (régiment de chasseurs d'Afrique).
    • Place Kléber à Strasbourg, lors d'une cérémonie célébrant la libération de la capitale de l'Alsace par la 2e DB (division blindée), le général Leclerc, commandant la 2e DB, suivi du colonel Rouvillois, commandant le 12e régiment de cuirassiers, passe en revue les chars du 4e escadron du 12e RCA (régiment de chasseurs d'Afrique).
    • Date de fin : 1944-11-26
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8192
    • Accéder à la notice
    Place Kléber à Strasbourg, lors d'une cérémonie célébrant la libération de la capitale de l'Alsace par la 2e DB (division blindée), le général Leclerc, commandant la 2e DB, suivi du colonel Rouvillois, commandant le 12e régiment de cuirassiers, passe en revue les chars du 4e escadron du 12e RCA (régiment de chasseurs d'Afrique).
  • Strasbourg, le 26 novembre 1944, le général Leclerc passe en revue des éléments de la 2e DB (division blindée) place Kléber et salue pendant l'exécution de la Marseillaise.
    • Strasbourg, le 26 novembre 1944, le général Leclerc passe en revue des éléments de la 2e DB (division blindée) place Kléber et salue pendant l'exécution de la Marseillaise.
    • Date de fin : 1944-11-28
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8185
    • Accéder à la notice
    Strasbourg, le 26 novembre 1944, le général Leclerc passe en revue des éléments de la 2e DB (division blindée) place Kléber et salue pendant l'exécution de la Marseillaise.
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Strasbourg, le 26 novembre 1944, le général Leclerc passe en revue des éléments de la 2e DB (division blindée) place Kléber et salue pendant l'exécution de la Marseillaise.
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Place Kléber à Strasbourg, des enfants jouent avec une mitrailleuse allemande abandonnée.

Une victoire rapide mais fragile

Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
  • Fraternisation entre la population alsacienne libérée et les soldats de la 2e DB (division blindée), qui ont libéré Strasbourg dans la rue Mercière non loin de la cathédrale de Strasbourg.
  • Date de fin : 1944-11-26
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) :
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE 339-8152
  • Accéder à la notice

Craignant les combats, de nombreux civils quittent la ville à l’arrivée des troupes françaises. Ceux qui sont restés dans Strasbourg réservent néanmoins un accueil triomphal à leurs libérateurs. Salutations, accolades ou embrassades, les signes de fraternisation entre soldats et population affleurent dans toute la capitale alsacienne. Curieux, des enfants jouent avec des mitrailleuses abandonnées par les troupes allemandes.


Renommée « Karl-Roos-Platz » par les Allemands en 1940 en hommage à Charles Roos, autonomiste alsacien fusillé le 7 février 1940 pour avoir livré des informations militaires à l’ennemi, la place Kléber retrouve son ancien nom et accueille un grand rassemblement auquel participe le général Leclerc. Libérés par les Alliés, les Alsaciens célèbrent le départ de l’occupant allemand. Enfin, presque…


Des poches de résistance persistent dans la ville malgré les manifestations de joie qui éclatent dans Strasbourg, quelques échanges de tirs venant même se mêler aux éclat de rire qui résonnent dans les rues. Plus grave encore, la capitale alsacienne reste menacée par l’ennemi, qui l’encercle toujours. Les Allemands lancent une contre-offensive, intitulée opération « Nordwind », pour reprendre le contrôle de la ville le 31 décembre 1944. Ils sont repoussés le 5 janvier 1945 mais continuent de tirer sur la ville avec leurs canons pendant plusieurs mois encore.


  • Le 25 novembre 1944, une colonne de la 2e DB (division blindée), composée de half-tracks, de jeeps, de camions, traverse Entzheim.
    • Le 25 novembre 1944, une colonne de la 2e DB (division blindée), composée de half-tracks, de jeeps, de camions, traverse Entzheim.
    • Date de fin : 1944-11-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8073
    • Accéder à la notice
    Le 25 novembre 1944, une colonne de la 2e DB (division blindée), composée de half-tracks, de jeeps, de camions, traverse Entzheim.
  • Le 25 novembre 1944, une colonne de la 2e DB (division blindée) traverse un groupe de communes au sud-ouest de Strasbourg, ici probablement Blaesheim.
    • Le 25 novembre 1944, une colonne de la 2e DB (division blindée) traverse un groupe de communes au sud-ouest de Strasbourg, ici probablement Blaesheim.
    • Date de fin : 1944-11-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8076
    • Accéder à la notice
    Le 25 novembre 1944, une colonne de la 2e DB (division blindée) traverse un groupe de communes au sud-ouest de Strasbourg, ici probablement Blaesheim.
  • Automitrailleuse M8 du 3e escadron du 1er RMSM acclamée à son passage par la population des villages libérés.
    • Automitrailleuse M8 du 3e escadron du 1er RMSM acclamée à son passage par la population des villages libérés.
    • Date de fin : 1944-11-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8084
    • Accéder à la notice
    Automitrailleuse M8 du 3e escadron du 1er RMSM acclamée à son passage par la population des villages libérés.
  • Prisonniers de guerre allemands conduits par des soldats de la 2e DB devant la population des villages libérés.
    • Prisonniers de guerre allemands conduits par des soldats de la 2e DB devant la population des villages libérés.
    • Date de fin : 1944-11-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8085
    • Accéder à la notice
    Prisonniers de guerre allemands conduits par des soldats de la 2e DB devant la population des villages libérés.
  • Automitrailleuse M8 du 3e escadron du 1er RMSM acclamée à son passage par la population des villages libérés.
    • Automitrailleuse M8 du 3e escadron du 1er RMSM acclamée à son passage par la population des villages libérés.
    • Date de fin : 1944-11-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8089
    • Accéder à la notice
    Automitrailleuse M8 du 3e escadron du 1er RMSM acclamée à son passage par la population des villages libérés.
  • Lors de la progression au sud-ouest de Strasbourg de la 2e DB, les soldats reçoivent un accueil chaleureux par la population des villages libérés.
    • Lors de la progression au sud-ouest de Strasbourg de la 2e DB, les soldats reçoivent un accueil chaleureux par la population des villages libérés.
    • Date de fin : 1944-11-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8090
    • Accéder à la notice
    Lors de la progression au sud-ouest de Strasbourg de la 2e DB, les soldats reçoivent un accueil chaleureux par la population des villages libérés.
  • ">
    Le 28 novembre 1944, la population d'Hindisheim, libérée par le sous-groupement Rouvillois, accueille une jeep "Presse cinéma" du SCA.<br>
    • Le 28 novembre 1944, la population d'Hindisheim, libérée par le sous-groupement Rouvillois, accueille une jeep "Presse cinéma" du SCA.
    • Date de fin : 1944-11-28
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8101
    • Accéder à la notice
    Le 28 novembre 1944, la population d'Hindisheim, libérée par le sous-groupement Rouvillois, accueille une jeep "Presse cinéma" du SCA.
  • Probablement à Entzheim, une automitrailleuse M8 du 2e peloton du 3e escadron du 1er RMSM, fleurie par la population du village libéré.
    • Probablement à Entzheim, une automitrailleuse M8 du 2e peloton du 3e escadron du 1er RMSM, fleurie par la population du village libéré.
    • Date de fin : 1944-11-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8104
    • Accéder à la notice
    Probablement à Entzheim, une automitrailleuse M8 du 2e peloton du 3e escadron du 1er RMSM, fleurie par la population du village libéré.
  • La population d'Hindisheim offre du vin et des fruits à ses libérateurs, des hommes du 1er RMSM.
    • La population d'Hindisheim offre du vin et des fruits à ses libérateurs, des hommes du 1er RMSM.
    • Date de fin : 1944-11-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8106
    • Accéder à la notice
    La population d'Hindisheim offre du vin et des fruits à ses libérateurs, des hommes du 1er RMSM.
  • Portrait d'exilés polonais ou ukrainiens, requis par les autorités occupantes, dans le village d'Hindisheim libéré par les éléments de la 2e DB.
    • Portrait d'exilés polonais ou ukrainiens, requis par les autorités occupantes, dans le village d'Hindisheim libéré par les éléments de la 2e DB.
    • Date de fin : 1944-11-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8110
    • Accéder à la notice
    Portrait d'exilés polonais ou ukrainiens, requis par les autorités occupantes, dans le village d'Hindisheim libéré par les éléments de la 2e DB.
  • Prisonniers français, ukrainiens ou polonais requis par les autorités occupantes, libérés lors de la libération de Strasbourg par la 2e DB (division blindée).
    • Prisonniers français, ukrainiens ou polonais requis par les autorités occupantes, libérés lors de la libération de Strasbourg par la 2e DB (division blindée).
    • Date de fin : 1944-11-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8120
    • Accéder à la notice
    Prisonniers français, ukrainiens ou polonais requis par les autorités occupantes, libérés lors de la libération de Strasbourg par la 2e DB (division blindée).
  • Scène de réjouissances et de liesse entre les soldats de la 2e DB (division blindée) et la population des villages libérés, probablement Blaesheim ou Hindisheim.
    • Scène de réjouissances et de liesse entre les soldats de la 2e DB (division blindée) et la population des villages libérés, probablement Blaesheim ou Hindisheim.
    • Date de fin : 1944-11-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 339-8130
    • Accéder à la notice
    Scène de réjouissances et de liesse entre les soldats de la 2e DB (division blindée) et la population des villages libérés, probablement Blaesheim ou Hindisheim.
  • Véhicules du 1er RMSM de la 2e DB stationnés sur la place du marché à Obernai.
    • Véhicules du 1er RMSM de la 2e DB stationnés sur la place du marché à Obernai.
    • Date de fin : 1944-11-27
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Belin Jacques, Gabriel, Gaston, Alfred
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 354-8539
    • Accéder à la notice
    Véhicules du 1er RMSM de la 2e DB stationnés sur la place du marché à Obernai.
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Véhicules du 1er RMSM de la 2e DB stationnés sur la place du marché à Obernai.
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Le 25 novembre 1944, une colonne de la 2e DB (division blindée) traverse un groupe de communes au sud-ouest de Strasbourg, ici probablement Blaesheim.

Une libération hautement symbolique

Strasbourg, le 26 novembre 1944, le général Leclerc passe en revue des éléments de la 2e DB (division blindée) place Kléber et salue pendant l'exécution de la Marseillaise.
  • Strasbourg, le 26 novembre 1944, le général Leclerc passe en revue des éléments de la 2e DB (division blindée) place Kléber et salue pendant l'exécution de la Marseillaise.
  • Date de fin : 1944-11-28
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) :
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE 339-8185
  • Accéder à la notice
Strasbourg, le 26 novembre 1944, le général Leclerc passe en revue des éléments de la 2e DB (division blindée) place Kléber. La place, qui s'appelle la Karl ...

La libération de Strasbourg marque un nouveau tournant dans la campagne d’Alsace. Elle constitue d’abord une victoire pour la France tout entière. « Province perdue » avec la Lorraine lors de la défaite de 1871 contre les Prussiens, l’Alsace avait réintégré le territoire national à l’issue de la Première Guerre mondiale. Son annexion par le IIIe Reich en 1940, ainsi que celle de la Moselle, fut vécue comme un nouveau déchirement par les populations locales. Grâce aux troupes alliées, l’Alsace retrouve à la fin de l’année 1944 sa place au cœur de la nation française. Définitivement cette fois-ci.


Importante victoire militaire, la libération de Strasbourg constitue également une victoire personnelle pour le général Leclerc et ses hommes, aboutissement du serment de Koufra tenu le 2 mars 1941. Galvanisé par la victoire qu’il venait de remporter contre l’armée italienne dans le désert libyen, le général Leclerc – qu’on appelait encore le colonel Philippe de Hauteclocque à l’époque – s’était promis et avait fait promettre à ses hommes de libérer la ville de Strasbourg : « Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront à nouveau sur la cathédrale de Strasbourg. »


Une fois la 2e DB entrée dans Strasbourg, Leclerc fait placarder dans la ville des affiches afin de rendre hommage aux soldats qui ont libéré la ville, tenant ainsi le serment prêté à Koufra : « Habitants de Strasbourg, la France et ses alliés ne recommenceront pas la faute d'hier, l'envahisseur ne reviendra pas ». Le général Leclerc a tenu sa promesse : malgré une ultime tentative début janvier 1945, l’envahisseur n’est jamais revenu dans la ville.


Pour aller plus loin

Pour en savoir plus sur la libération de la France pendant le Seconde Guerre mondiale, découvrez dans notre boutique :


<< FOCUS