Bataille d'Alsace : cérémonie militaire dans le cadre d'une visite d'attachés militaires étrangers à Masevaux.

  • Imprimer la notice

/ Description

  • Titre

    Bataille d'Alsace : cérémonie militaire dans le cadre d'une visite d'attachés militaires étrangers à Masevaux.
  • Description

    Le 23 novembre 1944, la brigade de choc Gambiez est mise à la disposition de la 1ère DMI (division de marche d’infanterie), ex 1ère DFL (division française libre). Dès le lendemain, la brigade enlève Ettueffont et Rougemont-le-Château, situées à moins de 5 km de Masevaux (Haut-Rhin). Cette petite commune constitue un point stratégique permettant de s’assurer le contrôle du cours inférieur de la Doller dont le franchissement permet de pousser ensuite vers Thann et Cernay. La brigade pénètre dans Masevaux dans la nuit. Après une forte résistance allemande et de violents combats de rue, la ville est libérée le 27 novembre 1944.
    A compter du 14 décembre 1944, la 2e DIM (division d’infanterie marocaine) y installe ses postes de commandement avant et arrière (1).

    Le 14 janvier 1945, une délégation d'attachés militaires étrangers, en visite sur le front d'Alsace, participe à une cérémonie militaire à Masevaux en présence du général de division Marcel Carpentier, commandant la 2e DIM.
    En présence de plusieurs attachés militaires étrangers, le général Carpentier préside la cérémonie en compagnie du général de brigade Denis Daly, attaché militaire britannique. La population locale est massée sur la place des Alliés pour assister à l'évènement, dont de nombreux jeunes gens vêtus du costume traditionnel alsacien. Parmi les attachés militaires se trouvent les colonels Bülandr (gouvernement provisoire tchécoslovaque) et Yehman (Chine), les lieutenants-colonels Maurice Forget (Canada), Samanès (Mexique) et Broad (Ecosse), les commandants Monjoie (Belgique) et Ording (Norvège) et le capitaine Orlowski (Pologne) (2).
    La nouba du 5e RTM (régiment de tirailleurs marocains) participe à la cérémonie.

    Note :
    1) Entre le 17 décembre 1944 et la mi-janvier 1945, la 2e DIM connaît une situation d'attente et de stabilisation du front en Haute-Alsace, mise à profit pour reconditionner les unités et remanier le dispositif. Son commandant est le général Carpentier depuis le 18 septembre 1944, succédant au général Dody, et promu général de division le 25 décembre 1944 mais sans encore porter la 3e étoile sur sa tenue.
    (2) La liste nominative des attachés militaires est donnée dans le compte rendu de prises de vue du caméraman du SCA qui a filmé l'évènement (cf. ACT 289).

    Le reportage photographique TERRE 10073 et le film ruhes ACT 289, qui traitent du même sujet, sont consultables à la médiathèque de l'ECPAD (Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense).
    > Voir plus

/ Informations techniques

Plus d’information
Nombre de clichés 27
Procédé original Négatif
Support d'origine Nitrate
Couleur Noir et blanc

/ Propriétés

Plus d’information
Référence TERRE 10053
Date de début 14/01/1945
Date de fin 14/01/1945
Photographe(s) Louis, Henri, Raymond Sivan -
Date 14/01/1945
Lieu(x) Alsace - France - Haut-Rhin - Masevaux -
Personnes représentées Carpentier, Marcel - Daly, Denis - Bülandr - Yehman - Forget, Maurice - Samanès - Broad - Monjoie - Ording - Orlowski