Dans un village d'Alsace.

Réalisateur :
Inconnu -
Référence : 14.18 B 397
  • Imprimer la notice

Sélectionnez la vidéo complète ou bien l’extrait que vous désirez, grâce aux poignées situées dans le player

Liste des extraits

Durée totale
00'00'00
  • {{from_format}} - {{to_format}}
    Durée: {{duration_format}}
  • / Description

    • Titre

      Dans un village d'Alsace.
    • Description

      A la sortie de l'école, des garçonnets quittent en chahutant leur classe, sous le regard du soldat-instituteur, tandis qu'un régiment français, musique en tête, arrive sur la place du village, dans un défilé impeccable. Deux soldats, munis de leur billet de logement, sont accueillis dans une famille : la maîtresse de maison corrige l'erreur de sa servante un peu rustaude et leur offre une chambre plutôt qu'un coin de l'étable. Prenant le frais devant la maison en compagnie de leurs hôtes, ils narrent de façon idyllique aux enfants le récit de leur voyage à travers l'Alsace.
      Partis des forêts des Vosges exploitées par les bûcherons militaires français, ils ont traversé Thann, Kirchberg, Lauw, Dannemarie. Ils se souviennent de jeunes femmes et d'enfants installés dans un confortable intérieur ; de vieux paysans filant la laine comme autrefois ; de femmes travaillant dans de grandes usines textiles ; de soldats français aidant aux travaux agricoles les plus rudes, conduisant des attelages de chevaux ou de bœufs, et qui la journée achevée, trinquent à la victoire avec leurs hôtes. Les marchés où se presse une foule de paysannes montrent que partout l'activité a repris. Le dimanche, femmes et enfants en tenue soignée se rendent à l'église. Ce récit témoigne de la "joie française revenue en Alsace" mais aussi de "la piété de l'Alsace pour la patrie". Dans un village proche du front, des fillettes en tablier et sabots s'agenouillent devant les tombes de "leurs grands frères français" et y déposent des couronnes. Le lendemain les soldats reprennent la route. Après un dernier geste d'adieu, les enfants regagnent leur école et l'un d'eux écrit au tableau : "Vive la France".

      Notes : film identique au 14.18 A 167( Annales de la guerre n° 63). Seule la typographie des cartons diffère (écriture manuscrite) et le 14.18 A 167 est teinté.
      Date supposée : 19 mai 1918, entre les numéros des Annales n° 62 et n° 64.
      1+24 cartons en français.Compte-rendu n° 1250 de Louis Chaix. Rushes tournés du 12 au 24 mars 1918 à Masevaux, Law, Dannemarie, Traubach-le-Haut, Soppé-le-Haut, Weigscheid, Kirchberg, Bourbach-le-Haut, Alfeld et Thann.
      La séquence illustrant l'arrivée du régiment est filmée à Dannemarie le 6 août 1917 par Charles Lemoine.
      > Voir plus

    / Générique du film

    Plus d’information
    Réalisateur Inconnu -
    Genre Fiction
    Lieu(x) Alsace - Bourbach-le-Haut - Dannemarie - Haut-Rhin - Kirchberg - Lac d'Alfeld - Lauw - Les Vosges - Thann -

    / Informations

    Plus d’information
    Référence 14.18 B 397
    Durée 00:13:33
    Date de réalisation 01/05/1918
    Date de début 12/03/1918
    Date de fin 24/03/1918
    Support d'origine Nitrate
    Format d'origine 35 mm
    Couleur Noir et blanc
    Typologie Produit monté
    Origine SCA/SPCA Section cinématographique de l'armée
    Domaine public Oui