Le front en dirigeable au mois de décembre 1918.

Réalisateur :
Référence : 14.18 A 518
  • Imprimer la notice

Sélectionnez la vidéo complète ou bien l’extrait que vous désirez, grâce aux poignées situées dans le player

Liste des extraits

Durée totale
00'00'00
  • {{from_format}} - {{to_format}}
    Durée: {{duration_format}}
  • / Description

    • Titre

      Le front en dirigeable au mois de décembre 1918.
    • Description

      Film réalisé à partir de décembre 1918, et principalement en août 1919.

      Première partie (TC 00:00 à 16:04). Durée 16 mn 04 sec.
      De Nieuport au Mont Kemmel, (Belgique, Flandre occidentale). La côte, avant d’arriver à Nieuport, l’Yser, la ville et la cité balnéaire offrent des images de pans de murs dressés dans les ruines, de terres inondées, d’installations portuaires détruites. Plus loin, Pervyse, Dixmude (TC 00:03:13 à 00:05:10), Boesinghe et Ypres sont autant de villages et villes littéralement rasés, hérissés d’églises, d’anciennes halles, de beffrois réduits à quelques murs porteurs. Dans cette désolation, des silhouettes humaines, quelques véhicules, un train, des abris provisoires de bois, marquent les débuts de la réoccupation des lieux. Enfin, au-delà des champs de ruines et des terrains criblés d’entonnoirs d’obus, se dresse le Mont Kemmel.

      Deuxième partie (TC 16:04 à 28:47). Durée 12 mn 43 sec.
      De Bailleul au Mont-Saint-Eloy (Nord et Pas-de-Calais). Dans le Nord comme dans la Flandre, les villes ont beaucoup souffert : Bailleul est en partie rasée, mais tous les axes sont dégagés des gravats. Le voyage se poursuit au-dessus de la région de Merris. Le dirigeable rase les toits d’Armentières, avec ses usines et les quais de la Lys. Après Loos et la Bassée, Lens offre quelques images de vie au milieu d’un champ de ruines : des marchés avec leurs étals, leurs charrettes et leurs badauds ainsi que des chantiers. Au-delà, dans le Pas-de-Calais, la crête de Vimy est surmontée d’une croix blanche. Arras apparaît très endommagée avec ses églises, ses cloîtres et ses places à arcades. Enfin, le dirigeable gagne le Mont-Saint-Eloy où se profilent les restes de l’abbaye. Arrivant sur Arras, l'opérateur filme les dévastations de la ville et de la cathédrale, du palais Saint-Vaast.

      Troisième partie (TC 00:28:47). Durée 14 mn 23 sec.
      De Saint-Quentin à Vauxaillon, (Aisne et Oise). Le dirigeable survole Saint-Quentin dont on aperçoit la cathédrale, les quartiers anciens, la gare, puis Ham, la campagne entre la Fère et Saint-Quentin, Noyon (Oise), Carlepont, Tracy-le-Mont, Soissons, Vailly-sur-Aisne et Oulchy-le-chateau. L'ensemble des localités survolées sont en ruine.

      Repérage de quelques localités visibles :
      - Ypres : TC 00:06:48 à 00:09:59
      - Armentières : TC 00:14:45,
      - Merris : 00:16:10,
      - Loos : 00:18:45,
      - Lens : 00:20:00,
      - Vimy : 00:23:02,
      - Arras : 00:24:26,
      - Mont-Saint-Eloi : 00:28:14,
      - Saint-Quentin : 00:28:50,
      - Noyon : 00:32:43,
      - Carlepont : 00:35:07,
      - Tracy-le-Mont : 00:35:38,
      - Soissons : 00:35:56,
      - Vailly-sur-Aisne : 00:36:20,
      - Condé-sur-Aisne : 00:37:53,
      - Nouvion-le-Vieux : 00:38:57,
      - Berry-au-Bac : 00:39:49,
      - Oulchy-le-Château : 00:43:07.

      Notes :
      Film réalisé par Lucien Le Saint, opérateur des Archives de la planète Albert Kahn. Le récit au jour le jour de ce tournage, réalisé avec un dirigeable de la Marine basé à Saint-Cyr, figure dans un document intitulé "Les grands reportages de Lucien Le Saint", disponible auprès des documentalistes. Les noms des deux pilotes sont : commandant Jean-Paul Tanzi et lieutenant de vaisseau Jacques Trolley de Prévaux.
      Archives retrouvées au SHD : cote SHD/DIMI 3 R 145. Correspondance du 1er novembre 1927 adressée au ministre de la Guerre par Lucien Le Saint, ancien opérateur de la SPCA. Il précise son parcours dans cette lettre et signale que le film "En dirigeable sur le front" a été commandé par le Collège de France par M. le professeur Brunhes.

      Film en 3 parties anciennement référencé 14.18 A 518, 519 et 520.
      Voir aussi le film complet en 4 parties sous la référence 14.18 A 1455.
      > Voir plus

    / Informations

    Plus d’information
    Référence 14.18 A 518
    Durée 00:43:10
    Date de réalisation 31/12/1919
    Date de début 01/12/1918
    Date de fin 31/08/1919
    Support d'origine Nitrate
    Format d'origine 35 mm
    Couleur Noir et blanc
    Typologie Produit monté
    Origine SCA/SPCA Section cinématographique de l'armée
    Domaine public Oui