Journal de guerre n°39.

Réalisateur :
SCA -
Référence : J 39
  • Imprimer la notice

Sélectionnez la vidéo complète ou bien l’extrait que vous désirez, grâce aux poignées situées dans le player

Liste des extraits

Durée totale
00'00'00
  • {{from_format}} - {{to_format}}
    Durée: {{duration_format}}
  • / Description

    • Titre

      Journal de guerre n°39.
    • Description

      Poussée alliée en Birmanie".
      En Birmanie, le 20 janvier 1945, l'attaque de Monywa est précédée par un bombardement aérien, effectué par des appareils munis de lance-fusées. L'infanterie britannique progresse ensuite dans la jungle, puis parmi les édifices d'un temple.

      "Stalag XI B".
      A Fallingsbostel (Basse-Saxe) (1), la 7e division blindée libère les prisonniers du stalag XI B. De toutes nationalités, les anciens captifs, au nombre de 6 500 d'après le commentateur, prennent leur repas tandis que d'autres, blessés, sont couchés sous des tentes. Le reportage se termine sur le cimetière du stalag.

      "Front de Hollande".
      Le 7 avril 1945, l'infanterie et les chars britanniques libèrent Zutphen. Les étapes de l'opération sont rapportées : franchissement d'une rivière à gué, entrée des troupes dans la ville, maîtrise d'un incendie, tonte d'une femme. Parcourant les villes libérées en uniforme d'officier, le prince Bernard de Lippe est acclamé par la population.
      Insignes de bras troupes néerlandaises au TC 00:04:33.

      "Libération d'Oléron" (TC 00:05:10 à 00:08:10).
      Le 30 avril 1945, l'attaque est déclenchée sur l'île d'Oléron. Après un bombardement aérien assuré par les Martin 167F, un bataillon de fusiliers marins débarque à l'aube sur la côte méridionale de l'île. Cette progression est appuyée par des unités FFI (Forces françaises de l'intérieur) qui s'embarquent, notamment dans des canots, aux environs de Marennes et de La Cayenne. Dans la nuit du 30 au 31, un nouveau commando est débarqué à l'arrière du front. Alors que le PC du général de brigade Marchand est installé dans la forêt de Saint-Trojean, les troupes s'emparent de Saint-Pierre-d'Oléron puis atteignent l'extrémité nord de l'île, rassemblant un grand nombre de prisonniers. A son arrivée, le général de corps d'armée de Larminat est chaleureusement accueilli par la population de l'île libérée.

      "Le moulin du meurtre".
      A Hadamar, la 1re armée américaine libère les captifs d'un camp, "prisonniers politiques ou religieux allemands", Polonais et Russes. Elle découvre également un charnier, évalué par le commentaire à 35 000 corps, en présence de civils allemands. Une commission d'enquête nommée par le gouvernement américain procède alors à l'examen des corps et à l'interrogatoire de 2 responsables du camp, le docteur Adolph Wahlmann et son adjoint Karl Willig. (2)

      "En Allemagne occupée".
      Les étapes successives de la progression de la 1re armée française en Allemagne sont relatées. Tout d'abord, dans la nuit du 28 au 29 avril 1945, la 5e DB (Division blindée) entre dans Ravensburg désertée par la Wehrmacht ; armes et appareils photographiques des habitants y sont saisis. Le drapeau français flotte ensuite sur le château des Hohenzollern, "berceau du pangermanisme", "l'altière citadelle née de la race des vipères". Une colonne blindée atteint enfin la ville de Friedrichshafen dont le maire ordonne aux habitants de déposer les armes ; de nombreux soldats allemands se rendent tandis que les civils reçoivent l'ordre de démolir les barricades installées dans la ville.

      "L'armée française en Autriche".
      La 1re armée libère plusieurs villes, desserrant ainsi "l'étreinte de fer de l'Anschluss". Après Aach, la ville de Springen est atteinte, les emblèmes nazis y sont remplacés par ceux de la famille royale d'Autriche. Les troupes françaises pénètrent ensuite dans Bregenz, sur la rive autrichienne du lac de Constance, où les habitants sauvent leurs biens des maisons en flammes. En compagnie du colonel Dubreuil, qui dirigeait les opérations, le général Béthouart se rend peu après dans la ville, que quittent de longues colonnes de prisonniers allemands, parmi lesquels figurent des Hindous. Le reportage s'achève symboliquement sur le montage du drapeau national autrichien, hissé au balcon d'un édifice, et d'une croix gammée qui se consume dans des gravats.

      Note :
      (1) Le commentaire situe par erreur Fallingsbotel en Rhénanie.
      (2) Les premières images (civils et officiers allemands contraints à regarder les cadavres) sont tournées au camp d'Ohrdruf en Thuringe et non à Hadamar comme le dit le commentaire.
      > Voir plus

    / Générique du film

    Plus d’information
    Réalisateur SCA -
    Genre Film d'actualité
    Lieu(x) Aach - Allemagne - Autriche - Birmanie - Bregenz - Burg Hohenzollern - Fallingbostel - Friedrichshafen - Hadamar - Ile d'Oléron - Lac de Constance - Monywa - Pays-Bas - Ravensbourg - Springen - Zutphen -
    Personnes représentées Lippe, Bernard de - Famille Pays-Bas - Marchand (Film) - Larminat, René Marie Edgard de - Dubreuil - Béthouart, Antoine Marie Emile

    / Informations

    Plus d’information
    Référence J 39
    Durée 00:19:53
    Date de réalisation 11/05/1945
    Format d'origine 35 mm
    Couleur Noir et blanc
    Typologie Produit monté
    Origine SCA
    Domaine public Non