Une étudiante infirmière de l'école du personnel paramédical des armées (EPPA) prépare des lots de médicaments à l'hôpital d'instruction des armées (HIA) Percy, à Clamart.

Photographe(s) :
  • Imprimer la notice

/ Description

  • Titre

    Une étudiante infirmière de l'école du personnel paramédical des armées (EPPA) prépare des lots de médicaments à l'hôpital d'instruction des armées (HIA) Percy, à Clamart.

  • Description

    Myriam, Sandrine, Benoîte, Manon, Alice, Lovita, Héléna, Nora, Salima, voici l'équipe qui, dans la journée du mercredi 22 avril 2020, était de garde au service pneumologie de l'HIA (hôpital d'instruction des Armées) de Percy, à Clamart. Suite à l'arrivée de la COVID-19 en France il a fallu ouvrir un nouveau secteur pour gérer le nombre de patients entrants, et c'est le service de pneumologie qui a été choisi. L'installation et l'organisation du service, qui a dû s'effectuer dans un délai très court, a nécessité du renfort : des cadres de santé de services différents sont venus aider dans ce processus. Dans ce service de pneumologie transformé en service COVID-19, la capacité d'accueil est de 18 patients. Ces derniers ne nécessitent pas une prise en charge réanimatrice, mais ils sont hospitalisés car ils ont besoin d'une surveillance plus accrue, dont ils ne pourraient pas bénéficier à leur domicile. Face à l'épidémie, il a fallu adopter de nouvelles pratiques, notamment en ce qui concerne les tenues médicales portées au quotidien : tablier, gants, lunettes, blouse, qu'il faut changer ou nettoyer dès que le personnel soignant entre et sort de la chambre d'un patient. Les équipes de personnel soignant ont également changé leur méthode de travail : les gardes durent maintenant 12 heures, pour faciliter les transmissions et changement d'équipes : cela permet également au personnel de passer 24 à 48 heures à son domicile, afin de se reposer. Dans l'équipe, on retrouve des binômes infirmier/aide-soignant qui s'occupent chacun de six patients. Des élèves de l'EPPA (école du personnel paramédical des Armées), des élèves médecins de l'ESA (école de santé des Armées) et des infirmiers du CPEMPN (centre principal d'expertise du personnel navigant) et des auxiliaires sanitaires du 2e RMED sont venus renforcer les rangs, ce qui permet un vrai soutien pour ce service.

/ Informations techniques

Plus d’information
Support d'origine Numérique
Couleur Couleur
Orientation paysage

/ Propriétés

Plus d’information
Référence 2020_ECPAD_040_C_005_044
Date de début 22/04/2020
Date de fin 22/04/2020
Photographe(s)
Lieu(x) Clamart - Hauts-de-Seine -
Origine ECPAD
Mention obligatoire © Cyrielle Sicard/ECPAD/Défense