De Lattre, « le roi Jean »

  • Portrait du général de Lattre de Tassigny.
    • Portrait du général de Lattre de Tassigny.
    • Date de fin : 1944-08-16
    • Lieu(x) : Méditerranée
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 264-5921
    • Accéder à la notice
    Portrait du général de Lattre de Tassigny.
  • Le général de Lattre de Tassigny et le commandant du paquebot SS Batory.
    • Le général de Lattre de Tassigny et le commandant du paquebot SS Batory.
    • Date de fin : 1944-08-16
    • Lieu(x) : Méditerranée
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 264-5924
    • Accéder à la notice
    Le général de Lattre de Tassigny et le commandant du paquebot SS Batory.
  • Le général de Lattre de Tassigny à bord du SS Batory.
    • Le général de Lattre de Tassigny à bord du SS Batory.
    • Date de fin : 1944-08-16
    • Lieu(x) : Méditerranée
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 264-5925
    • Accéder à la notice
    Le général de Lattre de Tassigny à bord du SS Batory.
  • Le général de Lattre de Tassigny, son fils le lieutenant Bernard de Lattre et un officier de transport..
    • Le général de Lattre de Tassigny, son fils le lieutenant Bernard de Lattre et un officier de transport..
    • Date de fin : 1944-08-16
    • Lieu(x) : Méditerranée
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 264-5926
    • Accéder à la notice
    Le général de Lattre de Tassigny, son fils le lieutenant Bernard de Lattre et un officier de transport..
  • Le général de Lattre de Tassigny pose auprès d'une Alsacienne en costume traditionnel lors d'une cérémonie célébrant la libération de Belfort par les troupes de la 1re armée.
    • Le général de Lattre de Tassigny pose auprès d'une Alsacienne en costume traditionnel lors d'une cérémonie célébrant la libération de Belfort par les troupes de la 1re armée.
    • Date de fin : 1944-11-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 356-8563
    • Accéder à la notice
    Le général de Lattre de Tassigny pose auprès d'une Alsacienne en costume traditionnel lors d'une cérémonie célébrant la libération de Belfort par les troupes de la 1re armée.
  • Le général de Lattre de Tassigny acclamé par la foule lors de la fête de la libération de Dijon.
    • Le général de Lattre de Tassigny acclamé par la foule lors de la fête de la libération de Dijon.
    • Date de fin : 1944-09-15
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 280-6545
    • Accéder à la notice
    Le général de Lattre de Tassigny acclamé par la foule lors de la fête de la libération de Dijon.
  • Le général de Lattre de Tassigny acclamé par la foule lors de la fête de la libération de Dijon.
    • Le général de Lattre de Tassigny acclamé par la foule lors de la fête de la libération de Dijon.
    • Date de fin : 1944-09-15
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 280-6547
    • Accéder à la notice
    Le général de Lattre de Tassigny acclamé par la foule lors de la fête de la libération de Dijon.
  • Le général de Lattre de Tassigny acclamé par la foule lors de la fête de la libération de Dijon.
    • Le général de Lattre de Tassigny acclamé par la foule lors de la fête de la libération de Dijon.
    • Date de fin : 1944-09-15
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 280-6548
    • Accéder à la notice
    Le général de Lattre de Tassigny acclamé par la foule lors de la fête de la libération de Dijon.
  • Le général de Lattre de Tassigny arrive sur l'île d'Elbe.
    • Le général de Lattre de Tassigny arrive sur l'île d'Elbe.
    • Date de fin : 1944-06-19
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 239-5316
    • Accéder à la notice
    Le général de Lattre de Tassigny arrive sur l'île d'Elbe.
  • Arrivée du général de Lattre de Tassigny sur l'île d'Elbe.
    • Arrivée du général de Lattre de Tassigny sur l'île d'Elbe.
    • Date de fin : 1944-06-19
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 239-5317
    • Accéder à la notice
    Arrivée du général de Lattre de Tassigny sur l'île d'Elbe.
  • Le général de Lattre de Tassigny félicite les ambulancières après la prise de l'île d'Elbe.
    • Le général de Lattre de Tassigny félicite les ambulancières après la prise de l'île d'Elbe.
    • Date de fin : 1944-06-19
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 239-5335
    • Accéder à la notice
    Le général de Lattre de Tassigny félicite les ambulancières après la prise de l'île d'Elbe.
  • Le général de Lattre de Tassigny décore de la médaille militaire un tirailleur de tabors qui s'est distingué lors de la prise de l'île.<br>
    • Le général de Lattre de Tassigny décore de la médaille militaire un tirailleur de tabors qui s'est distingué lors de la prise de l'île.
    • Date de fin : 1944-06-19
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 239-5342
    • Accéder à la notice
    Le général de Lattre de Tassigny décore de la médaille militaire un tirailleur de tabors qui s'est distingué lors de la prise de l'île.
  • Le général à bord de la vedette rapide arborant le fanion est ramené à Bastia après sa visite de l'île d'Elbe.<br>
    • Le général à bord de la vedette rapide arborant le fanion est ramené à Bastia après sa visite de l'île d'Elbe.
    • Date de fin : 1944-06-19
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 239-5343
    • Accéder à la notice
    Le général à bord de la vedette rapide arborant le fanion est ramené à Bastia après sa visite de l'île d'Elbe.
  • Winston Churchill, le général de Gaulle et le général de Lattre de Tassigny, au camp du Valdahon, rendent les honneurs pendant l'exécution des hymnes nationaux.
    • Winston Churchill, le général de Gaulle et le général de Lattre de Tassigny, au camp du Valdahon, rendent les honneurs pendant l'exécution des hymnes nationaux.
    • Date de fin : 1944-11-13
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 314-7513
    • Accéder à la notice
    Winston Churchill, le général de Gaulle et le général de Lattre de Tassigny, au camp du Valdahon, rendent les honneurs pendant l'exécution des hymnes nationaux.
  • Le général de Gaulle et le général de Lattre de Tassigny à leur arrivée au camp du Valdahon dans le Doubs.
    • Le général de Gaulle et le général de Lattre de Tassigny à leur arrivée au camp du Valdahon dans le Doubs.
    • Date de fin : 1944-11-13
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 314-7514
    • Accéder à la notice
    Le général de Gaulle et le général de Lattre de Tassigny à leur arrivée au camp du Valdahon dans le Doubs.
  • Cérémonie au monument aux morts à Dijon.
    • Cérémonie au monument aux morts à Dijon.
    • Date de fin : 1944-09-15
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 313-7449
    • Accéder à la notice
    Cérémonie au monument aux morts à Dijon.
  • Winston Churchill, le général de Gaulle et le général de Lattre de Tassigny, en gare de Besançon, rendent les honneurs pendant l'exécution des hymnes nationaux.
    • Winston Churchill, le général de Gaulle et le général de Lattre de Tassigny, en gare de Besançon, rendent les honneurs pendant l'exécution des hymnes nationaux.
    • Date de fin : 1944-11-13
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 314-7511
    • Accéder à la notice
    Winston Churchill, le général de Gaulle et le général de Lattre de Tassigny, en gare de Besançon, rendent les honneurs pendant l'exécution des hymnes nationaux.
  • Remise de décorations par le général de Lattre de Tassigny à Dijon.
    • Remise de décorations par le général de Lattre de Tassigny à Dijon.
    • Date de fin : 1944-09-15
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 313-7462
    • Accéder à la notice
    Remise de décorations par le général de Lattre de Tassigny à Dijon.
  • Remise de décorations par le général de Lattre de Tassigny à Dijon.
    • Remise de décorations par le général de Lattre de Tassigny à Dijon.
    • Date de fin : 1944-09-15
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 313-7473
    • Accéder à la notice
    Remise de décorations par le général de Lattre de Tassigny à Dijon.
  • Hommage aux FFI à Beaune par le général de Lattre de Tassigny.
    • Hommage aux FFI à Beaune par le général de Lattre de Tassigny.
    • Date de fin : 1944-09-15
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 313-7422
    • Accéder à la notice
    Hommage aux FFI à Beaune par le général de Lattre de Tassigny.
  • Défilé de la libération à Dijon.
    • Défilé de la libération à Dijon.
    • Date de fin : 1944-09-13
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 313-7498
    • Accéder à la notice
    Défilé de la libération à Dijon.
  • Hommage aux FFI à Beaune par le général de Lattre de Tassigny.
    • Hommage aux FFI à Beaune par le général de Lattre de Tassigny.
    • Date de fin : 1944-09-15
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 313-7417
    • Accéder à la notice
    Hommage aux FFI à Beaune par le général de Lattre de Tassigny.
  • Le général de Lattre de Tassigny s'apprêtant à recevoir l'insigne de commandeur de la Legion of merit et écoutant la citation qui précède.
    • Le général de Lattre de Tassigny s'apprêtant à recevoir l'insigne de commandeur de la Legion of merit et écoutant la citation qui précède.
    • Date de fin : 1944-10-18
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 300-7132
    • Accéder à la notice
    Le général de Lattre de Tassigny s'apprêtant à recevoir l'insigne de commandeur de la Legion of merit et écoutant la citation qui précède.
  • Le général Devers décore le général de Lattre de Tassigny de l'insigne de commandeur de la Legion of merit..
    • Le général Devers décore le général de Lattre de Tassigny de l'insigne de commandeur de la Legion of merit..
    • Date de fin : 1944-10-18
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 300-7133
    • Accéder à la notice
    Le général Devers décore le général de Lattre de Tassigny de l'insigne de commandeur de la Legion of merit..
  • Le général de Gaulle  et  Winston Churchill, accueillis à leur arrivée en gare de Besançon par le général de Lattre de Tassigny et un détachement de résistants FFI.
    • Le général de Gaulle et Winston Churchill, accueillis à leur arrivée en gare de Besançon par le général de Lattre de Tassigny et un détachement de résistants FFI.
    • Date de fin : 1944-11-13
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE 314-7510
    • Accéder à la notice
    Le général de Gaulle et Winston Churchill, accueillis à leur arrivée en gare de Besançon par le général de Lattre de Tassigny et un détachement de résistants FFI.
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Le général de Gaulle  et  Winston Churchill, accueillis à leur arrivée en gare de Besançon par le général de Lattre de Tassigny et un détachement de résistants FFI.
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Le général de Lattre de Tassigny et le commandant du paquebot SS Batory.

Surnommé « le roi Jean », le maréchal de Lattre de Tassigny s’est illustré dans les principaux conflits de la première moitié du XXe siècle. Entièrement dévoué au service de son pays, osant désobéir lorsque la situation l’exigeait, il a marqué l’armée française par son courage et son génie tactique. Victoires militaires, complot politique, évasion… ImagesDéfense vous propose de revivre son parcours exceptionnel.


Des tranchées de Verdun aux montagnes marocaines

Plateau de Vauclerc, tranchée de première ligne. [légende d'origine]
  • Plateau de Vauclerc, tranchée de première ligne. [légende d'origine]
  • Date de fin : 1917-10-31
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) :
  • Origine : SPA/SPCA
  • Référence : SPA 27 W 1498
  • Accéder à la notice
Au plateau de Vauclerc, un soldat avance dans une tranchée de première ligne protégée d'un réseau de fils barbelés.

Reçu à Saint-Cyr en 1908, Jean de Lattre de Tassigny commence sa carrière militaire en 1912 en tant que sous-lieutenant dans le 12e régiment de dragons. C’est au sein de cette unité à cheval, qu’il fait ses premières preuves au début de la Grande Guerre. Il est blessé à deux reprises en quelques semaines seulement : une première fois au genou, légèrement, par un éclat d’obus ; puis à la poitrine, plus gravement, par la lance d’un uhlan bavarois, blessure qui le contraint à se cacher dans une cave à Pont-à-Mousson en attendant d’être secouru par une patrouille française.


Rabat, le 29/10/1925. Les [autorités] indigènes groupées autour du Pacha, attendent M. Slecq. [légende d'origine]
  • Rabat, le 29/10/1925. Les [autorités] indigènes groupées autour du Pacha, attendent M. Slecq. [légende d'origine]
  • Date de fin : 1925-10-29
  • Lieu(x) : Maroc
  • Auteur(s) :
  • Origine : Inconnu
  • Référence : D0144-003-001-0030
  • Accéder à la notice

Il se porte volontaire en 1915 pour rejoindre l’infanterie, qui a subi de lourdes pertes durant les premiers mois du conflit. Il combat plusieurs mois à Verdun, puis sur le Chemin des Dames, où il est à nouveau blessé à trois reprises. Georges Clemenceau, originaire du même village vendéen que lui, déclare avec clairvoyance lorsqu’il le rencontre : « Regardez-le bien, celui-là, et souvenez-vous de lui. Il ira loin, très loin. » Jean de Lattre termine la guerre avec huit citations militaires ainsi que la Légion d’honneur et la Military Cross, haute distinction britannique.


D’abord affecté à Bordeaux puis à Bayonne à l’issue de la Grande Guerre, le jeune Jean, avide d’aventure, part servir au Maroc dès 1922, où les puissances coloniales espagnole et française sont menacées par les velléités indépendantistes de rebelles marocains. Nommé chef d'état-major de la région de Taza en 1925, il se distingue une fois encore sur le champ de bataille lors du soulèvement mené par Mohamed ben Abdelkrim al-Khattabi – fondateur de la République du Rif, plus connu sous le nom d’Abd el-Krim – et reçoit trois nouvelles citations.


Les liaisons dangereuses des années 1930

Sarcus, le général Weygand. [légende d'origine]
  • Sarcus, le général Weygand. [légende d'origine]
  • Date de fin : 1918-05-17
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Moreau Albert
  • Origine : SPA/SPCA
  • Référence : SPA 289 M 5182
  • Accéder à la notice
A la suite de la conférence interalliée de Doullens, le commandement des armées alliées revient au général Foch. Il décide d'installer son quartier général a...

Ambitieux, Jean de Lattre entre à l’École de guerre en 1927 ; il en sortira major de promotion. Il rejoint l'état-major de l'armée en 1931 auprès du général Maxime Weygand, vice-président du Conseil supérieur de la Guerre et Inspecteur général de l’armée. Il devient alors le témoin privilégié des relations diplomatiques européennes, qui ne cessent de se dégrader, et rédige de nombreuses notes sur la situation politique internationale et la nécessaire réorganisation de l’armée française. Lucide, intuitif et observateur, il prend conscience de la menace que représentent les puissances allemande, alors en plein réarmement, et italienne. Dès 1934, il anticipe même la possibilité d’une attaque allemande de la France par la Belgique…


Tout semble sourire à Jean de Lattre. Mais ses nombreuses relations, de tous bords politiques, manquent de compromettre sa carrière militaire. Le 6 février 1934, une manifestation antiparlementaire dégénère aux abords de l’Assemblée nationale, faisant au moins une quinzaine de morts et deux mille blessés. Suspecté d’avoir joué un rôle dans cet événement que certains qualifient de « complot contre la République », Jean de Lattre est convoqué devant une commission d’enquête parlementaire. Malgré l’animosité de plusieurs élus – les députés de droite lui reprochent ses relations avec les milieux radicaux, ceux de gauche l’accusent d’être lié au milieu monarchiste –, le lieutenant-colonel est blanchi.


Si l’affaire est considérée comme close, le maréchal Pétain, alors ministre de la Guerre, ne l’entend pas de cette oreille et demande au général Weygand de le limoger. Convaincu que Jean de Lattre « a été victime d'une campagne de presse », Weygand refuse de se séparer de cette recrue très prometteuse. « S'il a été imprudent en se plaisant à des liaisons dangereuses, il vient de recevoir une bien sévère leçon qui portera ses fruits. Je la crois suffisante et j'ai l'intention de conserver cet officier auprès de moi. » La suite de l’histoire lui donnera raison puisque Jean de Lattre devient en 1939 le plus jeune général de France, à seulement 51 ans.


De Vichy à la France libre

Le général de Gaulle  et  Winston Churchill, accueillis à leur arrivée en gare de Besançon par le général de Lattre de Tassigny et un détachement de résistants FFI.
  • Le général de Gaulle et Winston Churchill, accueillis à leur arrivée en gare de Besançon par le général de Lattre de Tassigny et un détachement de résistants FFI.
  • Date de fin : 1944-11-13
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) :
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE 314-7510
  • Accéder à la notice
Le général de Gaulle, président du Gouvernement provisoire de la République française, et le Premier ministre anglais Sir Winston Churchill, accueillis à leu...

Chef d'état-major de la Ve armée lorsqu’éclate la Seconde Guerre mondiale, Jean de Lattre se voit confier le commandement de la 14e division d'infanterie (14e DI) en janvier 1940. Celle-ci s’illustrera quelques mois plus tard, en mai et juin, en repoussant l’armée allemande à trois reprises à Rethel, puis en retardant l’avancée ennemie au niveau de la Marne et de la Loire. Contrairement au général de Gaulle qui s’exile à Londres pour continuer le combat, Jean de Lattre reconnaît l’armistice signé par le maréchal Pétain et reste dans l’armée française, désormais placée sous le commandement du gouvernement de Vichy.


S’il accepte de déposer les armes, Jean de Lattre n’abandonne pas pour autant sa patrie à son triste sort. Voulant préparer l’avenir militaire de la France, mis à mal par l’« étrange défaite » infligée par l’Allemagne, il s’investit dans la formation des cadres de l’armée en France et en Tunisie. Pour certains, son activité ne laisse aucun doute : Jean de Lattre est un « sympathisant gaulliste ». Son école de cadres est parfois qualifiée de « pépinière de gaullistes triés sur le volet » ayant pour but de préparer « une véritable élite militaire, destinée à prêter main-forte à un corps de débarquement anglais ou gaulliste ». Jean de Lattre regrette-t-il de n’avoir pas suivi de Gaulle en juin 1940 ? En tout cas, il ne laissera pas passer la prochaine occasion.


Le général de Lattre de Tassigny acclamé par la foule lors de la fête de la libération de Dijon.
  • Le général de Lattre de Tassigny acclamé par la foule lors de la fête de la libération de Dijon.
  • Date de fin : 1944-09-15
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) :
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE 280-6547
  • Accéder à la notice
Le général de Lattre de Tassigny, commandant l'Armée française du Sud, acclamé par la foule lors de la fête de la libération de Dijon.

Le 11 novembre 1942, en réponse au débarquement allié en Afrique du Nord, les Allemands franchissent la ligne de démarcation de la France occupée et pénètrent en zone libre. Jean de Lattre refuse de se soumettre et ordonne à ses troupes de résister à cette nouvelle agression. « Ce que j’ai fait ne relève point de la dissidence, à laquelle je n’ai jamais songé : mon acte n’a été inspiré que par l’amour de la France et de l’armée », explique-t-il dans une lettre adressée à Pétain. Arrêté et jugé, il est condamné à dix années de prison « pour abandon de poste et tentative de trahison ». Avec l’aide de son épouse et de son fils, il parvient à s’évader de prison en septembre 1943 et rejoint Londres puis Alger pour continuer le combat en France libre.



L’épopée de la Libération

Portrait du général de Lattre de Tassigny.
  • Portrait du général de Lattre de Tassigny.
  • Date de fin : 1944-08-16
  • Lieu(x) : Méditerranée
  • Auteur(s) :
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE 264-5921
  • Accéder à la notice
Portrait du général d'armée Jean de Lattre de Tassigny, commandant l'armée B et à la tête des troupes françaises qui participent à l'opération alliée Anvil-...

Une fois en Algérie, Jean de Lattre se voit confier par le général de Gaulle le commandement de l’armée B, future 1re armée, qui doit participer à libérer le territoire français. L’armée B remporte une première victoire sur l’Île d’Elbe en juin 1944 avant de participer en août au débarquement allié en Provence. Les villes de Toulon et de Marseille sont libérées les 27 et 28 août, avec une grande avance sur le planning établi par les Alliés. L’armée B poursuit sa lancée, remonte la vallée du Rhône et libère successivement Lyon, Chalon-sur-Saône, Mâcon, Autun et Dijon, non sans difficulté parfois.


Après l'amalgame des troupes d'Afrique du Nord avec celles des Forces françaises de l’intérieur, l’armée B devient la Première armée. Belfort, Mulhouse, Strasbourg, Colmar… Le territoire national est progressivement libéré. L’armée commandée par Jean de Lattre est la première à atteindre le Rhin, le 19 novembre 1944. Elle le franchit à la fin du mois de mars 1945, certaines unités poursuivant même jusqu’au Danube.


À bout de force et sans chef – Hitler se suicide le 30 avril 1945 –, l’Allemagne capitule le 7 mai. Jean de Lattre est choisi par de Gaulle pour représenter la France lors de la signature de l’acte solennel de capitulation, prévue le lendemain à Berlin. Lorsqu’il découvre que la France n’est convoquée qu’en simple spectatrice, Jean de Lattre use de sa diplomatie pour qu’elle signe l’acte de capitulation, tout comme ses alliés. Il demande également que soit accroché dans la salle le drapeau français, à côté des drapeaux américain, britannique et soviétique. Il obtient gain de cause et participe donc à la signature aux côtés du général américain Spaatz, du maréchal britannique Tedder et du maréchal soviétique Joukov. C’est une grande victoire et un honneur pour le général français, qui avait été condamné deux ans plus tôt pour avoir voulu défendre son pays.


L’Indochine, l’ultime aventure

Le général de Lattre de Tassigny, commandant en chef en Indochine,  M. Bao Daï, chef de l'Etat du Vietnam, et M. Tran Van Huu, président du conseil des ministres de l'Etat du Vietnam, dans la  tribune officielle du 14 juillet 1951 à Hanoï.
  • Le général de Lattre de Tassigny, commandant en chef en Indochine, M. Bao Daï, chef de l'Etat du Vietnam, et M. Tran Van Huu, président du conseil des ministres de l'Etat du Vietnam, dans la tribune officielle du 14 juillet 1951 à Hanoï.
  • Date de fin : 1951-07-14
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) :
  • Origine : SPI (service presse information)
  • Référence : HA 51-1 R129
  • Accéder à la notice
De gauche à droite : le général de Lattre de Tassigny, M. Bao Daï et M. Tran Van Huu.

Héros de la Libération, Jean de Lattre poursuit sa carrière en tant qu’inspecteur général et chef d'état-major général de l'armée de Terre après 1945. Il devient en 1948 le premier commandant supérieur, aux côtés du maréchal britannique Montgomery, des Forces terrestres de l'Europe occidentale, union défensive conclue par la France, le Royaume-Uni et le Benelux. Face à l’aggravation de la situation indochinoise, où les troupes françaises luttent contre le Vietminh, Jean de Lattre est nommé en décembre 1950 haut-commissaire en Indochine et commandant en chef en Extrême-Orient.


Panneau d'information annonçant la mort du maréchal de Lattre de Tassigny dans un hall du Service d'information.
  • Panneau d'information annonçant la mort du maréchal de Lattre de Tassigny dans un hall du Service d'information.
  • Date de fin : 1952-01-13
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) :
  • Origine : SPI (service presse information)
  • Référence : HA 52-7 R9
  • Accéder à la notice
Le maréchal de Lattre de Tassigny fut commandant en chef du CEFEO (Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient) de 1950 à 1952.

Surnommé « le roi Jean » par ses hommes, le général tente de renverser le cours de la guerre. Les Français remportent d’importantes victoires sous son commandement, notamment à Vinh-Yen (janvier 1951) et Mao-Khê (mars 1951). Mais ces batailles ne suffisent pas à redresser la situation, qui penche de plus en plus en faveur des indépendantistes vietminh. Un événement tragique vient porter un coup terrible au moral du général de Lattre : Bernard, son fils unique, engagé en Indochine, trouve la mort à la bataille de Ninh Binh le 30 mai 1951. Son père ne s’en remettra pas.


Atteint par un cancer de la hanche, Jean de Lattre décède à Neuilly-sur-Seine le 11 janvier 1952. Il est élevé au rang de maréchal de France le jour de ses funérailles. Charles de Gaulle, Dwight David Eisenhower et Bernard Montgomery ont fait le déplacement pour rendre un dernier hommage à l’un des principaux artisans de la Libération. Celui dont la devise était « Ne pas subir » aura été, jusqu’à la fin, maître de son destin.


Pour aller plus loin

Pour en savoir plus sur les conflits auxquels a participé le maréchal de Lattre, découvrez dans notre boutique les livres :


<< FOCUS