Les hôpitaux de l’arrière de la Grande Guerre

  • Val de Grâce. Salle Anatomoclinique. Les moulages du Docteur Morestin. [légende d'origine].
    • Val de Grâce. Salle Anatomoclinique. Les moulages du Docteur Morestin. [légende d'origine].
    • Date de fin : 1916-08-12
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Machard Ernest Pierre Henri Miguel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 25 C 2607
    • Accéder à la notice
    Val de Grâce. Salle Anatomoclinique. Les moulages du Docteur Morestin. [légende d'origine].
  • Nogent-sur-Marne. Hôpital du jardin colonial. Salle d'opérations du Docteur Stern. [légende d'origine]
    • Nogent-sur-Marne. Hôpital du jardin colonial. Salle d'opérations du Docteur Stern. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-01-12
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Samama-Chikli Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 2 L 17
    • Accéder à la notice
    Nogent-sur-Marne. Hôpital du jardin colonial. Salle d'opérations du Docteur Stern. [légende d'origine]
  • Hôpital Russe Carlton hôtel CRP Paris, salle de malades. [légende d'origine]
    • Hôpital Russe Carlton hôtel CRP Paris, salle de malades. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1915-09-13
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Moreau Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 31 M 540
    • Accéder à la notice
    Hôpital Russe Carlton hôtel CRP Paris, salle de malades. [légende d'origine]
  • Façade de l'hôpital américain rue Rembrandt. Paris. Salle de pansements. [légende d'origine]
    • Façade de l'hôpital américain rue Rembrandt. Paris. Salle de pansements. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1915-09-14
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Moreau Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 M 547
    • Accéder à la notice
    Façade de l'hôpital américain rue Rembrandt. Paris. Salle de pansements. [légende d'origine]
  • Côte-Saint-André (Isère). Hôpital sanitaire. Vue générale. [légende d'origine]
    • Côte-Saint-André (Isère). Hôpital sanitaire. Vue générale. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-09-22
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 65 A 2248
    • Accéder à la notice
    Côte-Saint-André (Isère). Hôpital sanitaire. Vue générale. [légende d'origine]
  • Paris. Hôpital auxiliaire n°79, rue Adolphe Yvon (Hôtel James Hyde). Monsieur et Madame James Hyde. [légende d'origine]
    • Paris. Hôpital auxiliaire n°79, rue Adolphe Yvon (Hôtel James Hyde). Monsieur et Madame James Hyde. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-07-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Moreau Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 106 M 2279
    • Accéder à la notice
    Paris. Hôpital auxiliaire n°79, rue Adolphe Yvon (Hôtel James Hyde). Monsieur et Madame James Hyde. [légende d'origine]
  • Montpellier. Centre neurologique de la 16e Région. Mutilés sortant des ateliers. [légende d'origine]
    • Montpellier. Centre neurologique de la 16e Région. Mutilés sortant des ateliers. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1919-02-06
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPCG (service photographique et cinématographique de guerre)
    • Référence : SPA 26 G 931
    • Accéder à la notice
    Montpellier. Centre neurologique de la 16e Région. Mutilés sortant des ateliers. [légende d'origine]
  • Vannes (Morbihan). Hôpital sanitaire 33. Salle devant être aménagée en réfectoire. [légende d'origine]
    • Vannes (Morbihan). Hôpital sanitaire 33. Salle devant être aménagée en réfectoire. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-09-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 64 A 2185
    • Accéder à la notice
    Vannes (Morbihan). Hôpital sanitaire 33. Salle devant être aménagée en réfectoire. [légende d'origine]
  • Carrières-sous-Bois (Seine-et-Oise). Hôpital militaire des troupes africaines. Pavillon chinois. [légende d'origine]
    • Carrières-sous-Bois (Seine-et-Oise). Hôpital militaire des troupes africaines. Pavillon chinois. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-10-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Samama-Chikli Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 L 1716
    • Accéder à la notice
    Carrières-sous-Bois (Seine-et-Oise). Hôpital militaire des troupes africaines. Pavillon chinois. [légende d'origine]
  • Saint-Maurice. Hôpital militaire 5 bis. Le soldat Gilliot amputé des 2 pieds étendu sur une chaise longue. [légende d'origine]
    • Saint-Maurice. Hôpital militaire 5 bis. Le soldat Gilliot amputé des 2 pieds étendu sur une chaise longue. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-06-22
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Samama-Chikli Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 21 L 849
    • Accéder à la notice
    Saint-Maurice. Hôpital militaire 5 bis. Le soldat Gilliot amputé des 2 pieds étendu sur une chaise longue. [légende d'origine]
  • Val-de-Grâce. Traitement électrothérapique. Le tableau galvano-faradique. Opérations : les secousses rythmées. [légende d'origine]
    • Val-de-Grâce. Traitement électrothérapique. Le tableau galvano-faradique. Opérations : les secousses rythmées. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1915-08-05
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 7 T 101
    • Accéder à la notice
    Val-de-Grâce. Traitement électrothérapique. Le tableau galvano-faradique. Opérations : les secousses rythmées. [légende d'origine]
  • Paris. Hôpital hollandais du Pré Catelan. Aspect de la grande salle du rez-de-chaussée. [légende d'origine]
    • Paris. Hôpital hollandais du Pré Catelan. Aspect de la grande salle du rez-de-chaussée. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-01-03
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Moreau Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 52 M 1248
    • Accéder à la notice
    Paris. Hôpital hollandais du Pré Catelan. Aspect de la grande salle du rez-de-chaussée. [légende d'origine]
  • Nogent-sur-Marne. Hôpital colonial. Pavillon. [légende d'origine]
    • Nogent-sur-Marne. Hôpital colonial. Pavillon. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-01-12
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 4 R 36
    • Accéder à la notice
    Nogent-sur-Marne. Hôpital colonial. Pavillon. [légende d'origine]
  • Hérouville près Caen (Calvados). Hôpital sanitaire ; vue générale. [légende d'origine]
    • Hérouville près Caen (Calvados). Hôpital sanitaire ; vue générale. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-11-03
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 69 A 2356
    • Accéder à la notice
    Hérouville près Caen (Calvados). Hôpital sanitaire ; vue générale. [légende d'origine]
  • Clermont-Ferrand. Hôpital Saint-Hippolyte. Pavillon Verneuil. [légende d'origine]
    • Clermont-Ferrand. Hôpital Saint-Hippolyte. Pavillon Verneuil. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-10-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 65 A 2289
    • Accéder à la notice
    Clermont-Ferrand. Hôpital Saint-Hippolyte. Pavillon Verneuil. [légende d'origine]
  • Gorbio (Alpes-Maritimes). Le sanatorium. Cure d'air d'été. [légende d'origine]
    • Gorbio (Alpes-Maritimes). Le sanatorium. Cure d'air d'été. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-09-20
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 65 A 2223
    • Accéder à la notice
    Gorbio (Alpes-Maritimes). Le sanatorium. Cure d'air d'été. [légende d'origine]
  • Melleray (Sarthe). Vue générale de l'hôpital. [légende d'origine]
    • Melleray (Sarthe). Vue générale de l'hôpital. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-09-30
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 64 A 2152
    • Accéder à la notice
    Melleray (Sarthe). Vue générale de l'hôpital. [légende d'origine]
  • Besançon (Doubs). Hôpital sanitaire n°1. Galerie. [légende d'origine]
    • Besançon (Doubs). Hôpital sanitaire n°1. Galerie. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-09-26
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 65 A 2300
    • Accéder à la notice
    Besançon (Doubs). Hôpital sanitaire n°1. Galerie. [légende d'origine]
  • Dijon (Côte-d'Or). Hôpital sanitaire n°75. Vue générale. [légende d'origine]
    • Dijon (Côte-d'Or). Hôpital sanitaire n°75. Vue générale. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-09-27
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 65 A 2303
    • Accéder à la notice
    Dijon (Côte-d'Or). Hôpital sanitaire n°75. Vue générale. [légende d'origine]
  • Paris. Val-de-Grâce. La coupole. [légende d'origine]
    • Paris. Val-de-Grâce. La coupole. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-07-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 92 Z 3775
    • Accéder à la notice
    Paris. Val-de-Grâce. La coupole. [légende d'origine]
  • Montpellier. Façade principale du centre neurologique de la 16e Région. [légende d'origine]
    • Montpellier. Façade principale du centre neurologique de la 16e Région. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1919-02-06
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPCG (service photographique et cinématographique de guerre)
    • Référence : SPA 26 G 928
    • Accéder à la notice
    Montpellier. Façade principale du centre neurologique de la 16e Région. [légende d'origine]
  • Hauteville (Manche). Sanatorium Mangini. Pavillon central et Est. [légende d'origine].
    • Hauteville (Manche). Sanatorium Mangini. Pavillon central et Est. [légende d'origine].
    • Date de fin : 1917-09-24
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 66 A 2313
    • Accéder à la notice
    Hauteville (Manche). Sanatorium Mangini. Pavillon central et Est. [légende d'origine].
  • Orléans (Loiret). Hôpital sanitaire de Lapie. Vue générale ; façade sud. [légende d'origine].
    • Orléans (Loiret). Hôpital sanitaire de Lapie. Vue générale ; façade sud. [légende d'origine].
    • Date de fin : 1917-10-05
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 66 A 2319
    • Accéder à la notice
    Orléans (Loiret). Hôpital sanitaire de Lapie. Vue générale ; façade sud. [légende d'origine].
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Orléans (Loiret). Hôpital sanitaire de Lapie. Vue générale ; façade sud. [légende d'origine].
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Nogent-sur-Marne. Hôpital du jardin colonial. Salle d'opérations du Docteur Stern. [légende d'origine]

Débordé par le nombre de blessés d’un type nouveau pendant la Première Guerre mondiale, le Service de santé des armées réquisitionne rapidement établissements et édifices publics ou privés pour y transférer les malades et les mutilés, regroupés par type de pathologie. Abbayes, écoles, fermes ou musées et autres établissements patrimoniaux parfois insolites, sont réorganisés pour accueillir soignés et soignants.


Dès le début de la guerre, le règlement militaire de 1910 qui régit l’organisation du Service de santé en cas de conflit armé, apparaît dépassé et obsolète. Ce dernier doit s’adapter à une guerre d’un genre nouveau entraînant un afflux massif de blessés dont la gravité des blessures est sans commune mesure avec les conflits précédents. L’équipement du combattant évolue pour mieux le protéger (abandon du pantalon rouge garance au profit du bleu horizon et adoption du casque Adrian en 1915). L’évacuation des blessés est revue, de manière à les prendre en charge le plus vite possible. Face au déferlement de blessés dans les hôpitaux militaires comme le Val-de-Grâce, des installations sanitaires sont montées dans des bâtiments divers et parfois inattendus.


Les blessés ou malades sont pris en charge dans des hôpitaux installés dans des établissements scolaires, des édifices religieux (chapelles, couvents, abbayes, églises), des châteaux, des lieux dévolus au tourisme et au loisir en temps de paix (hôtels, casinos), des casernes, des sanatoriums et même, parfois, chez des particuliers. Beaucoup d’hôpitaux sont spécifiques à certaines maladies comme la tuberculose, dont le traitement en plein air, souvent à la campagne, donne l’impression que les soldats sont en villégiature plutôt qu’en rémission. Les blessures les plus graves, telles que celles des mutilés, sont prises en charge dans des établissements dédiés où une rééducation médicale, voire professionnelle, est prodiguée aux blessés. Les combattants étrangers sont soignés dans des hôpitaux réservés. Les soldats des troupes coloniales sont quant à eux séparés des métropolitains et soignés dans des lieux censés leur rappeler leurs origines extra-européennes, comme à Nogent-sur-Seine où l’hôpital est installé dans le Jardin colonial.

<< FOCUS