La « Force noire » : les tirailleurs sénégalais dans la Grande Guerre

  • Mailly-le-Camp (Aube). Jeux des troupes sénégalaises. [légende d'origine]
    • Mailly-le-Camp (Aube). Jeux des troupes sénégalaises. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-06-15
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Pansier Pierre, Alphonse
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 46 N 1468
    • Accéder à la notice
    Mailly-le-Camp (Aube). Jeux des troupes sénégalaises. [légende d'origine]
  • Mailly-le-Camp (Aube). Tirailleurs sénégalais au repos. [légende d'origine]
    • Mailly-le-Camp (Aube). Tirailleurs sénégalais au repos. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-06-15
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Pansier Pierre, Alphonse
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 46 N 1478
    • Accéder à la notice
    Mailly-le-Camp (Aube). Tirailleurs sénégalais au repos. [légende d'origine]
  • Route de Verdun (Meuse), colonne de Sénégalais faisant la halte. [légende d'origine]
    • Route de Verdun (Meuse), colonne de Sénégalais faisant la halte. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-07-27
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Pansier Pierre, Alphonse
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 9 N 232
    • Accéder à la notice
    Route de Verdun (Meuse), colonne de Sénégalais faisant la halte. [légende d'origine]
  • Route de Verdun (Meuse), colonne de Sénégalais faisant la route. [légende d'origine]
    • Route de Verdun (Meuse), colonne de Sénégalais faisant la route. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-07-27
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Pansier Pierre, Alphonse
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 9 N 233
    • Accéder à la notice
    Route de Verdun (Meuse), colonne de Sénégalais faisant la route. [légende d'origine]
  • Marseille (Bouches-du-Rhône). Hôpital auxiliaire 223. Sénégalais. Une salle. [légende d'origine]
    • Marseille (Bouches-du-Rhône). Hôpital auxiliaire 223. Sénégalais. Une salle. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-11-01
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Samama-Chikli Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 34 L 1787
    • Accéder à la notice
    Marseille (Bouches-du-Rhône). Hôpital auxiliaire 223. Sénégalais. Une salle. [légende d'origine]
  • Marseille (Bouches-du-Rhône). Hôpital auxiliaire 223. Sénégalais. Le docteur Bonnafous. [légende d'origine]
    • Marseille (Bouches-du-Rhône). Hôpital auxiliaire 223. Sénégalais. Le docteur Bonnafous. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-11-01
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Samama-Chikli Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 34 L 1788
    • Accéder à la notice
    Marseille (Bouches-du-Rhône). Hôpital auxiliaire 223. Sénégalais. Le docteur Bonnafous. [légende d'origine]
  • Marseille (Bouches-du-Rhône). Hôpital auxiliaire 223. Sénégalais. Groupe de convalescents. [légende d'origine]
    • Marseille (Bouches-du-Rhône). Hôpital auxiliaire 223. Sénégalais. Groupe de convalescents. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-11-01
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Samama-Chikli Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 34 L 1792
    • Accéder à la notice
    Marseille (Bouches-du-Rhône). Hôpital auxiliaire 223. Sénégalais. Groupe de convalescents. [légende d'origine]
  • Un bain de lézard, Malgaches, Aisne, 1917. [légende d'origine]
    • Un bain de lézard, Malgaches, Aisne, 1917. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-12-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Tournassoud Jean-Baptiste
    • Origine : Tournassoud, Jean-Baptiste
    • Référence : AUL 125
    • Accéder à la notice
    Un bain de lézard, Malgaches, Aisne, 1917. [légende d'origine]
  • Sompuis (Marne). Centre d'instruction des troupes sénégalaises, progression par les boyaux (Juin 1917). [légende d'origine]
    • Sompuis (Marne). Centre d'instruction des troupes sénégalaises, progression par les boyaux (Juin 1917). [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-06-12
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Pansier Pierre, Alphonse
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 47 N 1483
    • Accéder à la notice
    Sompuis (Marne). Centre d'instruction des troupes sénégalaises, progression par les boyaux (Juin 1917). [légende d'origine]
  • Sompuis (Marne). Centre d'instruction des troupes sénégalaises. Sénégalais travaillant à creuser une tranchée (Juin 1917). [légende d'origine]
    • Sompuis (Marne). Centre d'instruction des troupes sénégalaises. Sénégalais travaillant à creuser une tranchée (Juin 1917). [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-06-12
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Pansier Pierre, Alphonse
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 47 N 1487
    • Accéder à la notice
    Sompuis (Marne). Centre d'instruction des troupes sénégalaises. Sénégalais travaillant à creuser une tranchée (Juin 1917). [légende d'origine]
  • Sompuis (Marne). Centre d'instruction des troupes sénégalaises. Exercice de pose de fils de fer (Juin 1917). [légende d'origine]
    • Sompuis (Marne). Centre d'instruction des troupes sénégalaises. Exercice de pose de fils de fer (Juin 1917). [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-06-12
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Pansier Pierre, Alphonse
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 47 N 1492
    • Accéder à la notice
    Sompuis (Marne). Centre d'instruction des troupes sénégalaises. Exercice de pose de fils de fer (Juin 1917). [légende d'origine]
  • Sompuis (Marne). Centre d'instruction des troupes sénégalaises. Exercices de fusiliers mitrailleurs (Juin 1917). [légende d'origine]
    • Sompuis (Marne). Centre d'instruction des troupes sénégalaises. Exercices de fusiliers mitrailleurs (Juin 1917). [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-06-12
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Pansier Pierre, Alphonse
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 47 N 1501
    • Accéder à la notice
    Sompuis (Marne). Centre d'instruction des troupes sénégalaises. Exercices de fusiliers mitrailleurs (Juin 1917). [légende d'origine]
  • Région de Soudé-Sainte-Croix (Marne). Troupes noires en marche. Pendant la Grande-Halte (Juin 1917). [légende d'origine]
    • Région de Soudé-Sainte-Croix (Marne). Troupes noires en marche. Pendant la Grande-Halte (Juin 1917). [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-06-14
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Pansier Pierre, Alphonse
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 47 N 1507
    • Accéder à la notice
    Région de Soudé-Sainte-Croix (Marne). Troupes noires en marche. Pendant la Grande-Halte (Juin 1917). [légende d'origine]
  • Attaque du 18 juillet 1918. Près de Chaudun (Aisne). Tirailleur sénégalais creusant un trou individuel. [légende d'origine]
    • Attaque du 18 juillet 1918. Près de Chaudun (Aisne). Tirailleur sénégalais creusant un trou individuel. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-07-18
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Pansier Pierre, Alphonse
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 84 N 2627
    • Accéder à la notice
    Attaque du 18 juillet 1918. Près de Chaudun (Aisne). Tirailleur sénégalais creusant un trou individuel. [légende d'origine]
  • Blida. Caserne Fénelon. 6e de tirailleurs sénégalais. Rassemblement en armes. [légende d'origine]
    • Blida. Caserne Fénelon. 6e de tirailleurs sénégalais. Rassemblement en armes. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-02-17
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Samama-Chikli Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 4 L 130
    • Accéder à la notice
    Blida. Caserne Fénelon. 6e de tirailleurs sénégalais. Rassemblement en armes. [légende d'origine]
  • Blida. Champ de manoeuvre de Joinville. Tirailleurs sénégalais creusant des tranchées. [légende d'origine]
    • Blida. Champ de manoeuvre de Joinville. Tirailleurs sénégalais creusant des tranchées. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-02-17
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Samama-Chikli Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 4 L 147
    • Accéder à la notice
    Blida. Champ de manoeuvre de Joinville. Tirailleurs sénégalais creusant des tranchées. [légende d'origine]
  • Toulon. Troupes noires s'embarquant sur le Burdigala. [légende d'origine]
    • Toulon. Troupes noires s'embarquant sur le Burdigala. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-09-27
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Eywinger Amédée Alphonse
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 E 1501
    • Accéder à la notice
    Toulon. Troupes noires s'embarquant sur le Burdigala. [légende d'origine]
  • Soissons, passage d'un régiment colonial. [légende d'origine]
    • Soissons, passage d'un régiment colonial. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-05-13
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Boulay Maurice Alexis Louis
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 15 BO 774
    • Accéder à la notice
    Soissons, passage d'un régiment colonial. [légende d'origine]
  • Soissons, passage d'un régiment colonial. [légende d'origine]
    • Soissons, passage d'un régiment colonial. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-05-13
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Boulay Maurice Alexis Louis
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 15 BO 775
    • Accéder à la notice
    Soissons, passage d'un régiment colonial. [légende d'origine]
  • Saint-Amarin, la fête de Sali chez les Sénégalais. Type de Sénégalais. [légende d'origine]
    • Saint-Amarin, la fête de Sali chez les Sénégalais. Type de Sénégalais. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-08-24
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 20 G 800
    • Accéder à la notice
    Saint-Amarin, la fête de Sali chez les Sénégalais. Type de Sénégalais. [légende d'origine]
  • Saint-Amarin, la fête de Sali chez les Sénégalais. [légende d'origine]
    • Saint-Amarin, la fête de Sali chez les Sénégalais. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-08-24
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 20 G 801
    • Accéder à la notice
    Saint-Amarin, la fête de Sali chez les Sénégalais. [légende d'origine]
  • Attiche, Oise, sénégalais devant un abri de bombardement. [légende d'origine]
    • Attiche, Oise, sénégalais devant un abri de bombardement. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-07-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 31 D 2351
    • Accéder à la notice
    Attiche, Oise, sénégalais devant un abri de bombardement. [légende d'origine]
  • Ressons-sur-Martz, Oise, hôpital d'évacuation. Salle n°1 de malades. [légende d'origine]
    • Ressons-sur-Martz, Oise, hôpital d'évacuation. Salle n°1 de malades. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-07-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 31 D 2414
    • Accéder à la notice
    Ressons-sur-Martz, Oise, hôpital d'évacuation. Salle n°1 de malades. [légende d'origine]
  • Nogent-sur-Marne, prise d'armes à l'hôpital colonial bénévole pour la présidence de René Besnard. Remise de décorations à des grands blessés. [légende d'origine]
    • Nogent-sur-Marne, prise d'armes à l'hôpital colonial bénévole pour la présidence de René Besnard. Remise de décorations à des grands blessés. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-09-29
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 16 IS 640
    • Accéder à la notice
    Nogent-sur-Marne, prise d'armes à l'hôpital colonial bénévole pour la présidence de René Besnard. Remise de décorations à des grands blessés. [légende d'origine]
  • Près de Mézières, Somme, boucherie des troupes coloniales et sénéglaises. L'abbatage. [légende d'origine]
    • Près de Mézières, Somme, boucherie des troupes coloniales et sénéglaises. L'abbatage. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-09-22
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 1 G 55
    • Accéder à la notice
    Près de Mézières, Somme, boucherie des troupes coloniales et sénéglaises. L'abbatage. [légende d'origine]
  • Saint-Amarin, la fête de Sali chez les Sénégalais. [légende d'origine]
    • Saint-Amarin, la fête de Sali chez les Sénégalais. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-08-24
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 20 G 796
    • Accéder à la notice
    Saint-Amarin, la fête de Sali chez les Sénégalais. [légende d'origine]
  • Saint-Amarin, la fête de Sali chez les Sénégalais. Distribution de cigarettes par les Dames de la Croix-Rouge. [légende d'origine]
    • Saint-Amarin, la fête de Sali chez les Sénégalais. Distribution de cigarettes par les Dames de la Croix-Rouge. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-08-24
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 20 G 798
    • Accéder à la notice
    Saint-Amarin, la fête de Sali chez les Sénégalais. Distribution de cigarettes par les Dames de la Croix-Rouge. [légende d'origine]
  • Le Balcon, un sénégalais blessé. [légende d'origine]
    • Le Balcon, un sénégalais blessé. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-10-23
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 23 W 1356
    • Accéder à la notice
    Le Balcon, un sénégalais blessé. [légende d'origine]
  • Longpont, Sénégalais dans la cour de l'abbaye. [légende d'origine]
    • Longpont, Sénégalais dans la cour de l'abbaye. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-07-20
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 55 W 2321
    • Accéder à la notice
    Longpont, Sénégalais dans la cour de l'abbaye. [légende d'origine]
  • Toulon, arrivée à la Pyrotechnie de Milhaud, sénégalais transportant des obus. [légende d'origine]
    • Toulon, arrivée à la Pyrotechnie de Milhaud, sénégalais transportant des obus. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-03-01
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Moreau Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 177 M 3478
    • Accéder à la notice
    Toulon, arrivée à la Pyrotechnie de Milhaud, sénégalais transportant des obus. [légende d'origine]
  • Saint-Léger, le repas des cuisiniers sénégalais. [légende d'origine]
    • Saint-Léger, le repas des cuisiniers sénégalais. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-06-15
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 12 W 897
    • Accéder à la notice
    Saint-Léger, le repas des cuisiniers sénégalais. [légende d'origine]
  • Route de Chaudun, sénégalais blessés au bord de la route [légende d'origine]
    • Route de Chaudun, sénégalais blessés au bord de la route [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-07-20
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 55 W 2346
    • Accéder à la notice
    Route de Chaudun, sénégalais blessés au bord de la route [légende d'origine]
  • Monchy-Humières, tirailleurs sénégalais blessés [légende d'origine]
    • Monchy-Humières, tirailleurs sénégalais blessés [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-06-10
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 49 W 2110
    • Accéder à la notice
    Monchy-Humières, tirailleurs sénégalais blessés [légende d'origine]
  • Devant Burnhaupt, Alsace. Tirailleurs sénégalais se portant en avant pour une contre-attaque. [légende d'origine]
    • Devant Burnhaupt, Alsace. Tirailleurs sénégalais se portant en avant pour une contre-attaque. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-05-01
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1357
    • Accéder à la notice
    Devant Burnhaupt, Alsace. Tirailleurs sénégalais se portant en avant pour une contre-attaque. [légende d'origine]
  • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. [légende d'origine]
    • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-04-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1320
    • Accéder à la notice
    Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. [légende d'origine]
  • Saint-Léger, repas des tirailleurs sénégalais. [légende d'origine]
    • Saint-Léger, repas des tirailleurs sénégalais. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-06-15
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 12 W 895
    • Accéder à la notice
    Saint-Léger, repas des tirailleurs sénégalais. [légende d'origine]
  • Saint-Léger, repas des tirailleurs sénégalais. [légende d'origine]
    • Saint-Léger, repas des tirailleurs sénégalais. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-06-15
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 12 W 896
    • Accéder à la notice
    Saint-Léger, repas des tirailleurs sénégalais. [légende d'origine]
  • Clermont, tirailleurs sénégalais jouant aux échecs. [légende d'origine]
    • Clermont, tirailleurs sénégalais jouant aux échecs. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-06-13
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 51 W 2182
    • Accéder à la notice
    Clermont, tirailleurs sénégalais jouant aux échecs. [légende d'origine]
  • Clermont, tirailleurs sénégalais jouant aux échecs. [légende d'origine]
    • Clermont, tirailleurs sénégalais jouant aux échecs. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-06-13
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 51 W 2183
    • Accéder à la notice
    Clermont, tirailleurs sénégalais jouant aux échecs. [légende d'origine]
  • Plateau de Vauclerc, sénégalais creusant une tranchée. [légende d'origine]
    • Plateau de Vauclerc, sénégalais creusant une tranchée. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-10-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 27 W 1492
    • Accéder à la notice
    Plateau de Vauclerc, sénégalais creusant une tranchée. [légende d'origine]
  • Plateau de Vauclerc, sénégalais creusant une tranchée. [légende d'origine]
    • Plateau de Vauclerc, sénégalais creusant une tranchée. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-10-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 27 W 1493
    • Accéder à la notice
    Plateau de Vauclerc, sénégalais creusant une tranchée. [légende d'origine]
  • Oulches-la-Vallée-Foulon, sénégalais apportant la soupe [légende d'origine]
    • Oulches-la-Vallée-Foulon, sénégalais apportant la soupe [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-10-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 27 W 1504
    • Accéder à la notice
    Oulches-la-Vallée-Foulon, sénégalais apportant la soupe [légende d'origine]
  • Oulches-la-Vallée-Foulon, sénégalais apportant la soupe [légende d'origine]
    • Oulches-la-Vallée-Foulon, sénégalais apportant la soupe [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-10-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 27 W 1505
    • Accéder à la notice
    Oulches-la-Vallée-Foulon, sénégalais apportant la soupe [légende d'origine]
  • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Les danses. [légende d'origine]
    • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Les danses. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-04-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1323
    • Accéder à la notice
    Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Les danses. [légende d'origine]
  • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Les danses. [légende d'origine]
    • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Les danses. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-04-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1324
    • Accéder à la notice
    Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Les danses. [légende d'origine]
  • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Les danses. [légende d'origine]
    • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Les danses. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-04-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1325
    • Accéder à la notice
    Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Les danses. [légende d'origine]
  • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Types de Sénégalais. [légende d'origine]
    • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Types de Sénégalais. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-04-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1326
    • Accéder à la notice
    Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Types de Sénégalais. [légende d'origine]
  • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Sénégalais dansant. [légende d'origine]
    • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Sénégalais dansant. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-04-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1327
    • Accéder à la notice
    Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Sénégalais dansant. [légende d'origine]
  • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Sénégalais dansant. [légende d'origine]
    • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Sénégalais dansant. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-04-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1328
    • Accéder à la notice
    Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Sénégalais dansant. [légende d'origine]
  • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. La présentation du cuisinier. [légende d'origine]
    • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. La présentation du cuisinier. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-04-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1329
    • Accéder à la notice
    Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. La présentation du cuisinier. [légende d'origine]
  • Une fresque peinte par les Allemands sur les murs de la caserne de La Fère. [légende d'origine]
    • Une fresque peinte par les Allemands sur les murs de la caserne de La Fère. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-10-31
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPCG (service photographique et cinématographique de guerre)
    • Référence : SPA 73 X 3043
    • Accéder à la notice
    Une fresque peinte par les Allemands sur les murs de la caserne de La Fère. [légende d'origine]
  • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. La prière. [légende d'origine]
    • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. La prière. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-04-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1330
    • Accéder à la notice
    Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. La prière. [légende d'origine]
  • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. La cuisine à l'heure de la soupe. [légende d'origine]
    • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. La cuisine à l'heure de la soupe. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-04-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1331
    • Accéder à la notice
    Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. La cuisine à l'heure de la soupe. [légende d'origine]
  • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais au repos. A la cuisine, distribution de la soupe. [légende d'origine]
    • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais au repos. A la cuisine, distribution de la soupe. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-04-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1332
    • Accéder à la notice
    Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais au repos. A la cuisine, distribution de la soupe. [légende d'origine]
  • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais au repos. Le repas des tirailleurs. [légende d'origine]
    • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais au repos. Le repas des tirailleurs. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-04-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1333
    • Accéder à la notice
    Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais au repos. Le repas des tirailleurs. [légende d'origine]
  • Nogent-sur-Marne, hôpital du Jardin colonial. Un docteur donne à un blessé à la main une noix de coca. [légende d'origine]
    • Nogent-sur-Marne, hôpital du Jardin colonial. Un docteur donne à un blessé à la main une noix de coca. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-10-18
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Moreau Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 129 M 2681
    • Accéder à la notice
    Nogent-sur-Marne, hôpital du Jardin colonial. Un docteur donne à un blessé à la main une noix de coca. [légende d'origine]
  • Roderen, Alsace. Tirailleurs sénégalais s'équipant pour repartir après la halte. [légende d'origine]
    • Roderen, Alsace. Tirailleurs sénégalais s'équipant pour repartir après la halte. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-05-01
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1349
    • Accéder à la notice
    Roderen, Alsace. Tirailleurs sénégalais s'équipant pour repartir après la halte. [légende d'origine]
  • Roderen, Alsace. Tirailleurs sénégalais s'équipant pour repartir après la halte. [légende d'origine]
    • Roderen, Alsace. Tirailleurs sénégalais s'équipant pour repartir après la halte. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-05-01
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1350
    • Accéder à la notice
    Roderen, Alsace. Tirailleurs sénégalais s'équipant pour repartir après la halte. [légende d'origine]
  • Devant Burnhaupt, Alsace. Tirailleurs sénégalais repoussant une petite attaque. [légende d'origine]
    • Devant Burnhaupt, Alsace. Tirailleurs sénégalais repoussant une petite attaque. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-05-01
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 32 IS 1352
    • Accéder à la notice
    Devant Burnhaupt, Alsace. Tirailleurs sénégalais repoussant une petite attaque. [légende d'origine]
  • Proyart (Somme). Sénégalais essayant leurs masques contre les gaz.. [légende d'origine]
    • Proyart (Somme). Sénégalais essayant leurs masques contre les gaz.. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-06-24
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 23 S 1454
    • Accéder à la notice
    Proyart (Somme). Sénégalais essayant leurs masques contre les gaz.. [légende d'origine]
  • Bois de Saint Simon. Cadavre d'un tirailleur sénégalais. [légende d'origine]
    • Bois de Saint Simon. Cadavre d'un tirailleur sénégalais. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-09-13
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPCG (service photographique et cinématographique de guerre)
    • Référence : SPA 1 NS 29
    • Accéder à la notice
    Bois de Saint Simon. Cadavre d'un tirailleur sénégalais. [légende d'origine]
  • Bois de Saint Simon. Cadavre d'un tirailleur sénégalais. [légende d'origine]
    • Bois de Saint Simon. Cadavre d'un tirailleur sénégalais. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-09-13
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPCG (service photographique et cinématographique de guerre)
    • Référence : SPA 1 NS 31
    • Accéder à la notice
    Bois de Saint Simon. Cadavre d'un tirailleur sénégalais. [légende d'origine]
  • Bois d'Houssoy, près de Remaugis (Somme). Camp de tirailleurs sénégalais, 62e bataillon, Sénégalais nettoyant leurs fusils. [légende d'origine]
    • Bois d'Houssoy, près de Remaugis (Somme). Camp de tirailleurs sénégalais, 62e bataillon, Sénégalais nettoyant leurs fusils. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-06-20
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 19 R 841
    • Accéder à la notice
    Bois d'Houssoy, près de Remaugis (Somme). Camp de tirailleurs sénégalais, 62e bataillon, Sénégalais nettoyant leurs fusils. [légende d'origine]
  • Bois d'Houssoy, près de Remaugis (Somme). Camp de tirailleurs sénégalais, 62e bataillon, Sénégalais nettoyant leurs fusils. [légende d'origine]
    • Bois d'Houssoy, près de Remaugis (Somme). Camp de tirailleurs sénégalais, 62e bataillon, Sénégalais nettoyant leurs fusils. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-06-20
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 19 R 839
    • Accéder à la notice
    Bois d'Houssoy, près de Remaugis (Somme). Camp de tirailleurs sénégalais, 62e bataillon, Sénégalais nettoyant leurs fusils. [légende d'origine]
  • Bois d'Houssoy, près de Remaugis (Somme). Camp de tirailleurs sénégalais, 62e bataillon, soldat écrasant du café. [légende d'origine]
    • Bois d'Houssoy, près de Remaugis (Somme). Camp de tirailleurs sénégalais, 62e bataillon, soldat écrasant du café. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-06-20
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 19 R 843
    • Accéder à la notice
    Bois d'Houssoy, près de Remaugis (Somme). Camp de tirailleurs sénégalais, 62e bataillon, soldat écrasant du café. [légende d'origine]
  • Près de Candor, Oise, revue passée par le général Pétain. Tirailleurs sénégalais.
    • Près de Candor, Oise, revue passée par le général Pétain. Tirailleurs sénégalais.
    • Date de fin : 1917-08-01
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 69 D 4671
    • Accéder à la notice
    Près de Candor, Oise, revue passée par le général Pétain. Tirailleurs sénégalais.
  • Lauw (Haut-Rhin), sénégalais auxiliaires du 56e bataillon, au travail. [légende d'origine]
    • Lauw (Haut-Rhin), sénégalais auxiliaires du 56e bataillon, au travail. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-10-11
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 29 A 1341
    • Accéder à la notice
    Lauw (Haut-Rhin), sénégalais auxiliaires du 56e bataillon, au travail. [légende d'origine]
  • Lauw (Haut-Rhin), sénégalais auxiliaires du 56e bataillon, au travail. [légende d'origine]
    • Lauw (Haut-Rhin), sénégalais auxiliaires du 56e bataillon, au travail. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-10-11
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 29 A 1342
    • Accéder à la notice
    Lauw (Haut-Rhin), sénégalais auxiliaires du 56e bataillon, au travail. [légende d'origine]
  • Ambonnay. Marne. Cantonnement de troupes noires. Un tam-tam. [légende d'origine]
    • Ambonnay. Marne. Cantonnement de troupes noires. Un tam-tam. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1918-08-25
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPCG (service photographique et cinématographique de guerre)
    • Référence : SPA 13 AD 343
    • Accéder à la notice
    Ambonnay. Marne. Cantonnement de troupes noires. Un tam-tam. [légende d'origine]
  • Soudé Ste Croix (Marne). Troupes noires à l'instruction. Pendant la grande halte. Distribution de pain. [légende d'origine]
    • Soudé Ste Croix (Marne). Troupes noires à l'instruction. Pendant la grande halte. Distribution de pain. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1917-06-14
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 49 A 1774
    • Accéder à la notice
    Soudé Ste Croix (Marne). Troupes noires à l'instruction. Pendant la grande halte. Distribution de pain. [légende d'origine]
  • Bois d'Houssoy. Somme. Types de sénégalais. [légende d'origine]
    • Bois d'Houssoy. Somme. Types de sénégalais. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-06-20
    • Lieu(x) :
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 18 A 916
    • Accéder à la notice
    Bois d'Houssoy. Somme. Types de sénégalais. [légende d'origine]
  • Devant la butte de Souain. Sénégalais en 1e ligne. [légende d'origine]
    • Devant la butte de Souain. Sénégalais en 1e ligne. [légende d'origine]
    • Date de fin : 1916-09-04
    • Lieu(x) : Butte de Souain
    • Auteur(s) : Samama-Chikli Albert
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 27 L 1531
    • Accéder à la notice
    Devant la butte de Souain. Sénégalais en 1e ligne. [légende d'origine]
  • Casablanca, barcasse remplie de sénégalais. [légende d’origine]
    • Casablanca, barcasse remplie de sénégalais. [légende d’origine]
    • Date de fin : 1916-05-31
    • Lieu(x) : Casablanca
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 36 B 3065
    • Accéder à la notice
    Casablanca, barcasse remplie de sénégalais. [légende d’origine]
  • La Chaouia arrivant dans le port de Marseille. [légende d’origine]
    • La Chaouia arrivant dans le port de Marseille. [légende d’origine]
    • Date de fin : 1916-05-31
    • Lieu(x) : Marseille
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 36 B 3069
    • Accéder à la notice
    La Chaouia arrivant dans le port de Marseille. [légende d’origine]
  • Casablanca, une barcasse chargée de tirailleurs sénégalais quitte le port pour la rade. [légende d’origine]
    • Casablanca, une barcasse chargée de tirailleurs sénégalais quitte le port pour la rade. [légende d’origine]
    • Date de fin : 1916-05-31
    • Lieu(x) : Casablanca
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 44 B 3514
    • Accéder à la notice
    Casablanca, une barcasse chargée de tirailleurs sénégalais quitte le port pour la rade. [légende d’origine]
  • Paris, salon des Armées, Etudes de noirs, de Baud. [légende d’origine]
    • Paris, salon des Armées, Etudes de noirs, de Baud. [légende d’origine]
    • Date de fin : 1917-02-13
    • Lieu(x) : Tuileries
    • Auteur(s) :
    • Origine : SPA/SPCA
    • Référence : SPA 80 B 4913
    • Accéder à la notice
    Paris, salon des Armées, Etudes de noirs, de Baud. [légende d’origine]
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Paris, salon des Armées, Etudes de noirs, de Baud. [légende d’origine]
Attention, cette image peut heurter la sensibilité du public
Mailly-le-Camp (Aube). Tirailleurs sénégalais au repos. [légende d'origine]

Recrutés en masse dans toute l’Afrique française, les tirailleurs « sénégalais » ont joué un rôle primordial durant les combats de la Première Guerre mondiale. L’intégration de ces nouvelles recrues a représenté un défi inédit pour l’armée française, pétrie de préjugés et peu préparée à accueillir des dizaines de milliers de soldats étrangers à la mère-patrie qu’ils sont venus défendre.


Des premiers soldats indigènes…

Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Types de Sénégalais. [légende d'origine]
  • Bourbach le Haut, Alsace. Le 44e Sénégalais en marche. Types de Sénégalais. [légende d'origine]
  • Date de fin : 1918-04-25
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
  • Origine : SPA/SPCA
  • Référence : SPA 32 IS 1326
  • Accéder à la notice
Le 44e BTS (bataillon de tirailleurs sénégalais) arrive au village de Bourbach-le-Haut où il doit rejoindre son cantonnement.Note : voir film 14.18 A 422, im...

En 1626, des marchands dieppois et rouennais de la Compagnie Rozée, également connue sous le nom de Compagnie normande, s’installent à l’embouchure du fleuve Sénégal. La première colonie française en Afrique est née. Fondée en 1659, la ville de Saint- Louis devient un lieu important de la traite des esclaves. Dès le XVIe siècle, les navigateurs français emploient des Africains dans leurs équipages. La Marine française engage également dans ses troupes quelques soldats indigènes pour renforcer leurs effectifs et remplacer les soldats français malades.


L’ambition coloniale de la France nécessite la création d’une force militaire africaine. Sollicité par Louis Faidherbe, gouverneur du Sénégal, l’empereur Napoléon III crée le corps des tirailleurs sénégalais le 21 juillet 1857. Uniquement composé de Sénégalais au début lors de sa création, ce nouveau corps étend progressivement son recrutement à l’ensemble de l’empire colonial français d’Afrique, dans les territoires subsahariens, centraux, de l’Est et de l’Ouest. Quelle que soit leur origine géographique, ils bénéficient tous de l’appellation générique « tirailleurs sénégalais ».


Les tirailleurs sénégalais participent à l’expansion territoriale de l’empire français en Afrique, du Congo à la côte somalienne, en passant par la Guinée, le Soudan et la Côte d’Ivoire. Pour relier les territoires sous son contrôle, la France confie à Jean-Baptiste Marchand en 1896 la « mission Congo-Nil ». Accompagné entre autres des tirailleurs sénégalais, Marchand traverse l’Afrique d’Ouest en Est. Hormis la « crise de Fachoda » à l’issue de laquelle les Français abandonnent le contrôle de la vallée du Nil aux Britanniques, la mission est un succès. Le 14 juillet 1899, les tirailleurs sénégalais sont invités à défiler à Paris avec leur chef. La légende est en marche.


…à la « Force noire »

Route de Verdun (Meuse), colonne de Sénégalais faisant la route. [légende d'origine]
  • Route de Verdun (Meuse), colonne de Sénégalais faisant la route. [légende d'origine]
  • Date de fin : 1916-07-27
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Pansier Pierre, Alphonse
  • Origine : SPA/SPCA
  • Référence : SPA 9 N 233
  • Accéder à la notice
Sur la route de Verdun, des tirailleurs sénégalais marchent en direction du front.


En 1910, le capitaine Charles Mangin, qui a servi de nombreuses années en Afrique, publie un livre qui va avoir une influence importante dans l’armée française : La Force noire. Face au déficit démographique de la France par rapport à l’Allemagne, il préconise le recours aux soldats africains dans l’armée française en cas de nouveau conflit franco-germanique. Charles Mangin présente l’Afrique comme un inépuisable réservoir d’hommes dans lequel l’armée française pourrait venir piocher à l’envi. Il met également en avant les qualités, avérées ou supposées, des tirailleurs sénégalais, réputés pour leur combativité et leurs capacités physiques.


Le livre de Charles Mangin suscite de vifs débats. Si les milieux conservateurs s’interroge sur les effets de l'intégration de soldats africains dans l'armée française, Jean Jaurès si'inquiète à la Chambre de « jeter sur le champ de bataille une armée prétorienne au service de la bourgeoisie et du capital… ». La crainte d’un nouveau conflit augmentant, les représentants politiques votent en 1912 la conscription des populations colonisées et leur possible emploi en métropole. Cette décision est condamnée par l’Allemagne, qui désapprouve par avance l’affrontement de troupes occidentales jugées civilisées avec des troupes africaines supposées barbares. Ce type de préjugés raciaux persisteront tout au long du conflit à venir et nourriront une abondante iconographie.


Le 3 août 1914, après des années de tensions avec la puissance germanique, l’inévitable se produit : l’Allemagne déclare la guerre à la France. Pour remporter la victoire, l’armée française doit compter sur tous ses soldats, y compris coloniaux. Une campagne de recrutement est lancée dans tous les territoires de la République. En Afrique, 8 000 tirailleurs sénégalais sont mobilisés parmi les quelques 14 000 que compte l’armée française. Ils débarquent en août dans le sud de la France où ils passent quelques semaines avant d’être envoyés au front en septembre.


Si certains ont déjà participé à des campagnes militaires, notamment en Algérie et au Maroc au début du siècle, un grand nombre d’entre eux sont de jeunes recrues inexpérimentées. Loin de l’enthousiasme décrit à l’époque dans les médias, les volontaires, attirés par la solde, le prestige militaire ou l’aventure, sont assez peu nombreux. Le besoin en hommes ne cessant d’augmenter à mesure que le conflit se prolonge, le recrutement deviendra massif à partir de 1915. Réalisé parfois sous la contrainte ou dans la violence, il provoquera des révoltes dans certaines régions d’Afrique, notamment au Bani-Volta en 1915.


À lire ensuite : 1918 : les Harlem Hellfighters font découvrir le jazz à la France


La douloureuse épreuve du feu


Devant Burnhaupt, Alsace. Tirailleurs sénégalais se portant en avant pour une contre-attaque. [légende d'origine]
  • Devant Burnhaupt, Alsace. Tirailleurs sénégalais se portant en avant pour une contre-attaque. [légende d'origine]
  • Date de fin : 1918-05-01
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Alaux Gustave Louis Michel
  • Origine : SPA/SPCA
  • Référence : SPA 32 IS 1357
  • Accéder à la notice
Après avoir repoussé l'attaque allemande, un groupe de tirailleurs sénégalais sort de sa tranchée et lance une contre-attaque..Note : voir film 14.18 A 386, ...

Les premières semaines de combat sont éprouvantes pour l’armée française, dont certains bataillons perdent la moitié de leurs hommes. Ni l’état-major ni les soldats n’avaient imaginé la forme que prendrait ce conflit, inédit tant du point de vue des moyens mis en place que de la violence déployée. Pour les tirailleurs sénégalais, le baptême du feu est encore plus difficile que pour les soldats métropolitains. Formés sommairement pour beaucoup d’entre eux, ne comprenant pas toujours les ordres qu’on leur donne et n’étant pas habitués au climat européen, ils sont d’autant plus vulnérables une fois jetés dans la bataille.


Les tirailleurs sénégalais peinent à s’adapter aux conditions climatiques du front, surtout dans le nord de la France, bien différentes de celles qu’ils ont connues au bord de la Méditerranée à leur arrivée. Ils souffrent du froid et sont particulièrement vulnérables aux maladies qui se propagent au front. Virus, infections pulmonaires et engelures viennent s’ajouter aux blessures causées par les combats. La faible résistance des tirailleurs sénégalais au froid conduit l’armée à mettre en place un système d’hivernage à partir de 1915, système qui devient systématique en 1916. Entre les mois de septembre et d’avril, les tirailleurs sénégalais sont retirés du front et envoyés dans des camps situés dans le sud de la France où l’hiver est moins rigoureux.


Cette période d’hivernage est également l’occasion d’entraîner les troupes coloniales, dont la plupart des recrues ont reçu une formation sommaire. S’ils s’appuient parfois sur des données pragmatiques (inexpérience des soldats, problèmes linguistiques), le traitement des soldats noirs, ainsi que la relation qu’entretiennent avec eux les officiers blancs, témoignent de préjugés raciaux (grande résistance physique, capacités intellectuelles limitées, docilité). C’est sur la base de ces stéréotypes que l’armée décide que les tirailleurs sénégalais ne doivent avoir que des armes faciles à manier ou bien encore qu’il faut les répartir entre « races guerrières », dont les hommes combattront en première ligne, et « races fragiles ».


Les problèmes de langue rendent plus difficiles encore les échanges entre les soldats et leurs supérieurs et l’exécution des ordres. Non seulement les tirailleurs sénégalais ne parlent ni ne comprennent tous le français, mais ils ne partagent pas tous la même langue non plus. Ils ont donc parfois autant de difficulté à discuter entre eux qu’avec les soldats et officiers métropolitains. Pour remédier à ce problème, l’armée décide de promouvoir l’utilisation du bambara, langue parlée par certains peuples de la région du Sénégal. Se développe également une version simplifiée du français, que l’on qualifie de « français-tirailleur » ou de parler « petit-nègre ». Bien qu’imparfait, ce langage fondé en partie sur les caractéristiques de certaines langues africaines, comme l’absence d’article, facilite la communication avec les soldats. Certaines expressions seront même popularisées dans la société civile et feront la fortune de publicitaires (« Y’a bon Banania »).


Une contribution essentielle…


Nogent-sur-Marne, hôpital du Jardin colonial. Un docteur donne à un blessé à la main une noix de coca. [légende d'origine]
  • Nogent-sur-Marne, hôpital du Jardin colonial. Un docteur donne à un blessé à la main une noix de coca. [légende d'origine]
  • Date de fin : 1916-10-18
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Moreau Albert
  • Origine : SPA/SPCA
  • Référence : SPA 129 M 2681
  • Accéder à la notice
Un médecin militaire offre à un tirailleur sénégalais une noix de coca.

Malgré les nombreux obstacles qu’ils rencontrent (sociaux, linguistiques, climatiques), les tirailleurs sénégalais prennent part à des batailles décisives et font preuve à de multiple reprises de leur bravoure, sur les différents fronts du conflit. Plusieurs milliers d’entre-eux combattent en Afrique lors de la campagne du Cameroun (1914-1916). À partir de 1915, ils sont nombreux à participer aux combats sur le front oriental. L’état-major pense que, en raison des conditions sanitaires et climatiques qu’ils connaissent en Afrique, les soldats noirs seront moins vulnérables que les soldats blancs aux maladies orientales, notamment à la dysenterie. Ils sont pourtant nombreux à être mis hors d’état de combattre dans les Dardanelles.


Bien qu’au repos pendant la période hivernale, les soldats coloniaux ne sont pas épargnés le reste de l’année. Ils subissent de lourdes pertes dans la Somme à l’été 1916. Quelques mois plus tard, les tirailleurs se font connaître en participant à la bataille de Verdun. Intégré au régiment d’infanterie coloniale du Maroc, le 43e BTS participe à reprendre le fort de Douaumont en octobre 1916. À la fin de cette même année, ils sont désormais 40 000 à combattre pour la France.


Marqué par l’offensive Nivelle, le printemps 1917 est particulièrement meurtrier. Le 16 avril, 16 500 tirailleurs s’élancent au Chemin des Dames. En l’espace de deux jours, près de la moitié des troupes sont mises hors d’état de combattre. Mangin, l’un des principaux partisans de la « force noire », est renommé « le broyeur de Noirs » dans la presse.


Mobilisés jusqu’à la fin du conflit, les soldats africains apportent une importante contribution lors de l’effort final. Le député Blaise Diagne mène une campagne de recrutement de grande envergure durant le premier semestre 1918 afin de fournir à l’armée française les 50 000 hommes dont elle a besoin. « En versant le même sang, nous gagnerons les mêmes droits », martèle le premier député noir à siéger à l’Assemblée nNationale. Grâce à l’implication de Blaise Diagne, ce sont 77 000 soldats qui sont enrôlés et non 50 000. Les tirailleurs sénégalais jouent un rôle décisif en juillet dans le secteur de Reims, où le 28e BTS résiste aux assauts allemands tandis que le 32e BTS sécurise le sud de la ville.


…mais partiellement reconnue


Marseille (Bouches-du-Rhône). Hôpital auxiliaire 223. Sénégalais. Le docteur Bonnafous. [légende d'origine]
  • Marseille (Bouches-du-Rhône). Hôpital auxiliaire 223. Sénégalais. Le docteur Bonnafous. [légende d'origine]
  • Date de fin : 1916-11-01
  • Lieu(x) :
  • Auteur(s) : Samama-Chikli Albert
  • Origine : SPA/SPCA
  • Référence : SPA 34 L 1788
  • Accéder à la notice
Assisté de deux religieuses et d'un infirmier, un médecin prodigue des soins à un tirailleur sénégalais alité.Note : l'hôpital auxiliaire n°223 est situé dan...

La fin de la guerre sonne l’heure du bilan. Sur les 189 000 soldats recrutés en Afrique-Occidentale française et en Afrique-Équatoriale française, 134 000 ont combattu en métropole. 31 000 ont perdu la vie en défendant une mMère-pPatrie qu’ils connaissaient à peine. Les soldats noirs ont-ils été davantage exposés au danger que leurs frères d’arme blancs ? Malgré la demande de Robert Nivelle en janvier 1917 de « ne pas ménager le sang noir, pour conserver un peu de blanc », les chiffres montrent que les pertes des soldats africains sont proportionnellement équivalentes à celles des soldats métropolitains (environ 16% des effectifs dans les deux cas).


Si la France n’a pas sacrifié ses soldats coloniaux, elle n’a toutefois pas tenu ses promesses envers eux. Certes, les tirailleurs sénégalais sont invités à participer aux cérémonies de la victoire au même titre que les soldats métropolitains. Un centre est créé à Dakar pour aider les blessés à se réinsérer dans leur société d’origine. Mais les efforts concédés par la France semblent bien maigres au regard du sang versé. La citoyenneté française ne leur est pas accordée, contrairement à ce qu’on leur avait laissé penser ou promis, notamment en 1918 pendant la dernière grande campagne de recrutement.


Bien que l’expérience des tranchées ait permis de rapprocher soldats blancs et noirs, de nombreux préjugés raciaux persistent dans la société française comme dans l’armée. Publicités, cartes postales et caricatures ont forgé pendant le conflit l’image du « bon nègre », souriant et docile, mais toujours inférieur aux populations occidentales. Les tirailleurs sénégalais, tout comme l’ensemble des civils noirs, mettront plusieurs décennies à se débarrasser de cette image.


Les préjugés sont encore plus forts dans certains pays européens. L’Allemagne vaincue, qui n’a pas eu recours à des soldats indigènes, refuse toujours que son territoire soit occupé par des tirailleurs sénégalais. L’ancien empire germanique exagère largement les crimes commis sur leur territoire – des accusations de viols par milliers – pour forcer l’armée française à relever ses soldats noirs basés outre-Rhin. Accueillis en héros quelques mois auparavant, les soldats coloniaux quittent le conflit dans la honte. Ils resteront fidèles à la France malgré tout et viendront à nouveau la défendre lors de la Seconde Guerre mondiale.


Pour aller plus loin

Pour en savoir plus sur les tirailleurs sénégalais et la Grande Guerre, découvrez dans notre boutique différents ouvrages et films :


<< FOCUS